Exploration de la Psyché
Une Introduction à l'astrologie psychologique, par Clare Martin
Chiron

Découvert en 1977 par l'astronome Charles Koval à Pasadena, en Californie, Chiron a été décrit comme un ‘planétoïde' ou comme une comète piégée, qui provient très probablement de la Ceinture de Kuiper. Sa période orbitale se situe entre quarante neuf et cinquante et un ans. Nous continuons cependant de nous demander s'il est un visiteur temporaire du système solaire et, le cas échéant, pour combien de temps il restera avec nous. La réponse est que nous ne savons pas, parce que Chiron a été découvert il y a moins de trente ans. Je vous conseille vivement de lire les excellents ouvrages de Melanie Reinhart sur Chiron et les Centaures. [29]

Auditoire: Est-il possible que les planètes quittent leur orbite?

Clare: Les planètes sont solidement prises dans le champ gravitationnel du Soleil mais les comètes y ont une connexion bien moindre. On considère qu'elles se trouvaient à l'origine dans la Ceinture de Kuiper à l'extérieur du système solaire qu'elles visitent parfois. Chiron est l'un des nombreux corps de notre système solaire qui sont maintenant appelés les Centaures – en réalité un troupeau entier de ces corps ont été découverts depuis. Chiron était le premier et, tout comme Pluton, son orbite est extrêmement elliptique. Cela signifie qu'il passe beaucoup plus de temps dans certains signes que dans d'autres.

Auditoire: Est-ce-que Chiron est à présent parfaitement intégré à l'astrologie?

Clare: Non, pas du tout. Beaucoup d'astrologues n'utilisent pas Chiron, et ce fait en lui-même est révélateur, puisque Chiron est un anti-conformiste – il n'est pas accepté et il n'appartient à aucun groupe. Cependant, pour les astrologues qui s'intéressent à la psychologie, je crois que Chiron leur est très utile. Mon explication personnelle est que Chiron ne devient tangible pour nous que lorsque nous en faisons l'expérience réelle par nous-mêmes. En ce sens, il est semblable à Pluton. En temps que concept, nous pouvons l'adopter ou le négliger, mais en tant qu'expérience, aucun doute ne subsiste sur sa signification profonde. Ceci ayant été dit, je comprends tout à fait la résistance qui persistera pour inclure Chiron dans la carte natale, parce qu'il est une blessure pour l'ego, et il peut nous rendre humble et nous humilier. Cependant, tout comme les planètes extérieures, à présent qu'il a été découvert là-bas dans le système solaire, nous savons qu'il existe aussi dans la psyché humaine. La question est donc de savoir ce qu'il y fait et ce qu'il doit nous apprendre.

Chiron est dépeint dans cette fresque romaine comme le maître du héros Achilles. Le sage centaure n'appartient pas à l'iconographie de l'alchimie, mais l'élément du soufre – la composante active, masculine de l'opus – est mentionné dans les textes alchimiques comme le medicus ou “médecin blessé”.

Dans le mythe grec, Chiron était un centaure, avec un torse d'homme et un corps de cheval. Chiron était un maître sage qui apprenait la musique, les mathématiques, l'astronomie, l'art de la guerre, la médecine et tous les autres arts et sciences aux enfants des dieux du Mont Olympe. Il était aussi un guérisseur particulièrement talentueux. Cependant, les centaures sont des êtres chahuteurs, surtout quand ils sont sous l'influence de l'alcool, et ils se laissent facilement aller à de rudes bagarres et aux querelles. Lors d'un banquet de noces auquel les centaures furent invités, une dispute éclata et la pointe de l'une des flèches empoisonnées de Hercule se ficha accidentellement dans la cuisse de Chiron. Le point essentiel de cette histoire est que, bien qu'il fût un guérisseur extraordinaire, Chiron ne pouvait soigner sa propre blessure, quels que soient ses efforts. Voilà la base du mythe du guérisseur blessé et l'origine du mot, ‘Médecin, guéris-toi toi-même.' Après d'immenses souffrances, dont Chiron ne pouvait pas mourir, puisque, sa qualité de fils de Zeus le rendait immortel, il décida de changer de place avec Prométhée qui avait été enchaîné à un rocher pour le punir d'avoir volé le feu des dieux pour en faire bénéficier l'humanité. Par cet échange, Chiron renonçait à l'immortalité et put mourir. Après sa mort, il fut placé dans le ciel comme la constellation des Centaures.

Ce mythe possède une grande profondeur et revêt une grande signification astrologique. A l'instar des centaures, nous avons en nous-mêmes une part animale, instinctive et mortelle, et une part immortelle et spirituelle. Le fait que la flèche empoisonnée ait atteint la cuisse, la part animale de Chiron, est révélateur. Le mythe indique que c'est notre corps animal qui est blessé et Chiron dans la carte indique l'endroit où se trouve notre potentialité de retrouver et d'intégrer la prise de conscience spirituelle pure à la sagesse animale ténébreuse. Les cent dernières années ont vu une explosion extraordinaire des progrès scientifiques qui ont permis à la race humaine de tirer profit des ressources du monde.  Nous avons même commencé à combattre notre mortalité avec le développement, très uranien, de la cryogénie. Nous investissons des ressources énormes dans la recherche sur le clonage et les cellules souches. Et bien que ces développements soient dans le droit-fil de la vision uranienne, ils perdent complètement de vue la perspective de Chiron.

Ce fut seulement dans les années 70 qu'une prise de conscience collective émergea sur les effets préjudiciables que les développements scientifiques et écologiques pourraient avoir sur notre planète et notre corps et sur le prix élevé qu'il faudrait payer. Il y eut une nouvelle sensibilisation à la fragilité de notre monde, une nouvelle prise de conscience que la nourriture que nous absorbons, l'eau que nous buvons, les médicaments que nous prenons, les câbles électriques au-dessus de nos têtes, tout cela pouvait empoisonner notre corps.

Auditoire: Cela a commencé seulement dans les années70?

Clare: Il est difficile de réaliser aujourd'hui qu'il y a eu une époque où la nature positive des développements scientifiques allait de soi et on pensait que les ressources naturelles de la terre pouvaient être impunément exploitées pour notre bénéfice. Le thème de Chiron décrit le prix que nous payons pour avoir pensé que nous sommes immortels, tout-puissants, avec un contrôle total de nous-mêmes et du monde. Finalement, nous ne pouvons vivre comme des êtres immortels, dissociés de notre corps animal. Par certains côtés, Chiron pourrait être considéré comme l'évolution d'une sorte de sagesse sombre qui est la contrepartie de l'intelligence et la clarté de la perspective uranienne. C'est la part animale en nous qui est imparfaite parce qu'elle souffre et parce qu'elle est mortelle. Chiron est donc notre talon d'Achille, la part de nous qui ne peut guérir et où, en définitive, il nous faut accepter nos déficiences et développer de la compassion, pour nous comme pour les autres.

Dans la carte natale, Chiron indique l'endroit où, et la manière dont, nous nous sentons imparfaits et maladroits et aussi si nous sommes acceptés ou non. En ce sens, Chiron décrit aussi l'endroit et la manière dont le groupe peut nous utiliser comme bouc émissaire, comment nos imperfections sont refusées, condamnées et causent notre exclusion. Il y a une étroite connexion entre Chiron et la vocation shamanique. Dans toutes les cultures et tous les groupes, il y a toujours eu, et il y a encore, des figures shamaniques qui prennent sur eux les fardeaux et les maux du clan ou du groupe et qui fait fonction de guérisseur. Ainsi, Chiron dans la carte est l'endroit où nous souffrons et guérissons, mais la guérison intervient pour le bénéfice d'autrui et non pour le nôtre.

Auditoire: Il semble qu'il y ait des parallèles ici entre les Indiens d'Amérique et les aborigènes d'Australie. Dans les deux cas, ce sont des peuples spirituellement évolués, conscients du respect écologique, avec des talents et un savoir-faire de guérisseur remarquables, et leur terre natale a été ravie par des colons blancs qui ont détruit leur âme.

Clare: Sans doute est-il révélateur que, depuis la découverte de Chiron, nous ayons finalement réalisé la valeur et la sagesse du savoir des peuples aborigènes dans le monde entier. Il est certain qu'il existe maintenant un intérêt considérable pour comprendre et conserver le lien puissant avec la nature et la sagesse réparatrice que ces peuples possédaient.

Auditoire: Pouvez-vous nous en dire davantage sur la blessure et la guérison? Il s'agit certainement de deux choses très différentes?

Clare: Selon la loi des contraires, qui est au cœur de la pensée astrologique et psychologique, le fait qu'ils soient opposés signifie qu'ils sont étroitement connectés et dépendent l'un de l'autre. C'est la raison pour laquelle nous utilisons l'expression ‘le guérisseur blessé'. Juste pour rendre les choses encore plus compliquées, je crois qu'il est plus adéquat d'envisager Chiron sous l'angle d'une relation triangulaire entre celui qui est blessé, celui qui soigne et celui qui a infligé la blessure. Ils sont tous trois les aspects d'une même chose. Donc, Chiron est blessé dans le sens où nous nous sentons étrangers, chassés, persécutés et blâmés. Mais c'est pour cette raison que Chiron possède aussi des dons de guérison spécifiques, car nous ne pouvons faire preuve de vraie compassion (c'est-à-dire ‘souffrir avec') que lorsque nous comprenons réellement les souffrances d'une personne pour les avoir nous-mêmes vécues. N'oublions pas que c'est aussi l'endroit où nous sommes capables de blesser les autres car, comme les animaux, nous sommes extrêmement vulnérables quand nous sommes atteints et nous risquons de nous laisser aller et d'attaquer pour nous défendre. Le concept de ce triangle est complexe mais il mérite d'être gardé présent à l'esprit.

Auditoire: Comment appliquer à notre situation personnelle la décision de mourir de Chiron? Quelle est sa signification dans l'interprétation de Chiron dans la carte natale?

Clare: Je crois important de raisonner en termes de symboles, parce que ce qui meurt en fin de compte, c'est notre besoin de nous guérir nous-même, notre besoin d'être parfait et lisse, et notre besoin d'être accepté. D'une certaine façon, Chiron dans la carte décrit l'endroit où nous devons renoncer au besoin de contrôler notre ego. Dans ce processus, nous apprenons à être fidèle à notre nature instinctive. Chiron demande beaucoup de temps et d'énergie pour se guérir lui-même, c'est ce que nous nous efforçons tous de faire là où Chiron se trouve dans notre carte car ce point est profondément sensible. Nous nous forçons à démontrer de la force et de la puissance là où se trouve notre Chiron. Aussi longtemps que nous serons en train de tenter de ‘réparer', il est probable que nous ne parviendrons qu'à aggraver la situation et que nous deviendrons plus défensifs ou plus agressifs. Finalement, avec de la chance, nous abandonnerons les tâches inutiles et nous apprendrons à nous accepter tels que nous sommes.

Auditoire: Qu'en est-il pour une situation où on est pris dans une relation qui n'est pas satisfaisante, qui est destructrice et infernale? Dans laquelle on a l'impression de se détruire l'un l'autre? Je peux reconnaître très clairement dans ma vie l'ensemble du triangle de celui qui est blessé, celui qui inflige la blessure et celui qui la guérit.

Clare: Eh bien, il faudrait l'étudier de plus près pour voir ce qui se passe dans la carte à ce moment-là et si Chiron est impliqué. En tant qu'astrologues, notre travail ne consiste pas à tenter de résoudre les problèmes. Car dans ce cas, nous serions nous-mêmes pris au piège d'un scénario négatif de Chiron cherchant à tout prix à imposer une solution. Par contre, une analyse minutieuse de la carte natale nous aidera à identifier les influences en jeu et le seul fait d'en prendre conscience peut faire toute la différence.

Auditoire: J'ai entendu dire que Chiron gouverne le Sagittaire ou la Vierge.

Clare: L'un ou l'autre signe peut être juste, mais personnellement, je préfère laisser le jury trancher cette question. Je crois important de ne pas essayer de nous approprier Chiron en le fixant dans le zodiaque. Cela pourrait aussi être une façon de tenter de le ‘réparer' ce qui ne correspond sans doute pas au symbolisme de Chiron qui est un outsider.

Les aspects de Chiron

Sally a Chiron en aspect avec la Lune, Mercure, Mars et Saturne. C'est une combinaison complexe qui nous aidera à comprendre la nature animale blessée de Sally qui, aussi longtemps qu'elle se positionnera pour contrôler son ego, continuera à se sentir vulnérable et donc, sera sur la défensive. Le contact Chiron-Lune indique que Sally sera extrêmement sensible à ce qui tourne autour de la maternité et l'éducation des enfants. Elle peut sentir que, à un niveau ou un autre, elle a été rejetée par sa mère et elle peut passer des années à rechercher quelqu'un qui fera attention à elle, prendra soin d'elle et lui donnera un sentiment de sécurité. Elle pourra également essayer de ‘réparer' sa mère, qu'elle perçoit probablement comme une femme ayant besoin de son aide et de son soutien. L'aspect Chiron-Mercure indique que, pour résoudre problèmes et difficultés, Sally s'appuie sans doute davantage sur ses pouvoirs mentaux et sa pensée analytique que sur ses instincts. Avec Chiron-Mars, Sally peut développer une sorte de force et d'indépendance fausse afin de parvenir à fonctionner dans le monde et elle peut devenir ouvertement agressive et défensive si elle sent qu'on est sur le point d'enfoncer ses défenses. Il est probable que Chiron-Saturne soit vécu comme le manque de sécurité fondamentale et de contrôle qui est aussi indiqué par l'aspect Lune-Chiron. Sally peut essayer d'y pallier en développant une sorte d'autosuffisance rigide ainsi qu'un sens des responsabilités et du devoir à l'égard des autres.

Ces aspects indiquent que Sally doit abandonner, développer l'acceptation d'elle et se consacrer à l'enseignement ou aux soins ou aux conseils délivrés aux autres. Avec de si nombreux contacts avec Chiron, la vraie vocation de Sally peut bien être de nature shamanique. Elle a beaucoup à donner, mais aussi longtemps qu'elle essaiera de rester en situation de contrôle et dans une farouche défensive, elle ne réussira pas. C'est presque comme si sa vie avait un but différent de celui avec lequel elle s'est identifiée. Si elle peut résoudre ce point et abandonner ses besoins personnels et sa posture défensive et se fier à sa profonde sagesse instinctive, elle réussira à se consacrer aux autres et à détourner son attention de ses blessures.

David a Chiron en aspect avec Mercure et Vénus. Comment décririez-vous le contact Chiron-Vénus?

Auditoire: Cela pourrait-il indiquer un manque essentiel d'estime de soi, un sentiment qu'il ne mérite d'être ni aimé ni apprécié? Il pourrait se donner trop de mal pour obtenir l'approbation des autres, ce qui ne fait qu'empirer les choses, et ainsi continue à éloigner les gens.

Clare: Absolument. Cependant, s'il parvient finalement à apprendre à s'accepter lui-même tel qu'il est, alors il sera capable de s'estimer lui-même et d'estimer les autres quelles que soient les considérations conventionnelles sur leur étrangeté ou leur imperfection. On peut dire la même chose de son contact Chiron-Mercure. Ses idées, ses vues personnelles et sa façon de communiquer peuvent ne pas correspondre aux attentes générales, mais s'il peut écouter son instinct, il apprendra à dire sa propre vérité tout en étant capable d'aider les autres à en faire de même.

nach oben


Le livre

"Exploration de la Psyché"

Publié pour la première fois en 2005 par CPA Press, BCM Box 1815, London WC1N 3XX, Royaume-Uni, www.cpalondon.com.
Copyright ©2005 Clare Martin.
Plus d‘informations sur le livre.

Loading