Exploration de la Psyché
Une Introduction à l'astrologie psychologique, par Clare Martin
Le Soleil

D'un point de vue astronomique, le Soleil est au centre, ou au cœur, du système solaire. Sans le Soleil, il n'y aurait pas de lumière ni de vie et, bien sûr, pas de système solaire. Dans la carte natale, le Soleil représente notre centre de gravité et le centre de notre conscience. Quand le Soleil brille, tout va bien dans le monde. Est-ce que quelqu'un a fait l'expérience de l'éclipse totale du soleil à Plymouth en 1999?

Auditoire: Oui, et c'était une chose très bizarre. C'était un jour lugubre, le temps était couvert et à mesure que le ciel s'obscurcissait, je ne cessai de penser, ‘Nous y sommes,'. Puis, soudain, ce fut la nuit. Ce n'était pas la diminution progressive de la lumière, comme pour un coucher de soleil, mais la nuit brutale – la lumière avait tout simplement disparu. Cela donnait la chair de poule. Mais ce que j'ai trouvé de plus marquant fut le moment où le Soleil est réapparu après quelques minutes – mon cœur s'est simplement soulevé, et ce fut si bon de sentir que j'étais là. 

Clare: C'est très intéressant, car vous avez mentionné le mouvement de votre cœur, et le Soleil régit le cœur.

Auditoire: Oui, c'était indéniablement mon cœur.

Clare: Il y a aussi une composante spirituelle dans ce que vous dites. Nous considérons le Soleil comme allant de soi, et ce n'est que lorsqu'il meurt que nous mesurons à quel point tout dépend de lui. Avec le retour du Soleil, tout retrouve sa signification et sa justification, tout redevient normal. La merveilleuse lumière est de retour. Je crois comprendre que pendant une éclipse solaire, tout ce qui est sur terre cesse de croître et commence littéralement à mourir, y compris nous-mêmes, il est donc heureux que les éclipses ne durent que quatre minutes environ.

Auditoire: C'était très silencieux.  Les oiseaux avaient cessé de chanter. 

Clare: Astrologiquement, le Soleil décrit le principe masculin, sérieux, prévisible, franc et concentré, la source de notre vitalité et de notre identité spirituelle. Chaque jour, le Soleil se lève à l'est, restituant à la terre lumière, confiance, clarté et force vitale. De la même manière, la chaleur et la sécheresse de ce principe solaire peut brûler et dessécher et peut être extrêmement dangereux, à tel point que nous ne pouvons même pas regarder directement le Soleil sans nous protéger les yeux. Le Soleil décrit ce que nous sommes déjà dans notre essence, mais aussi les combats conscients que nous devrons livrer dans notre parcours de vie pour devenir complets et intégrés.

Dans le texte alchimique de Salomon, Splendor solis (1582), le Soleil cosmique purifié, se levant des ténèbres, conjoint la Terre à la fin de l'œuvre alchimique: “que ce qui est en haut s'unisse avec ce qui est en bas”, symbolisant au niveau psychologique l'intégration de la personnalité entière.

Arrogance, morgue, orgueil et narcissisme, sont quelques exemples de la déviation du principe solaire, l'archétype de la noblesse, de l'honneur, de l'intégrité et de l'autorité personnelle. A mesure que nous travaillons pour développer le principe solaire, qui en fin de compte est notre connexion consciente à l'Esprit, nous apprenons que l'expression complète du Soleil suppose l'intégration de l'ombre, puisqu'il ne peut y avoir de lumière sans ombre. L'accomplissement de notre identité unique, ou ‘individualité' solaire, implique donc que nous soyons devenus ‘non-divisés', que nous ayons reconnu et intégré les deux aspects de lumière et d'ombre de notre nature solaire. Naturellement, ceci est très difficile à faire et représente le travail de toute une vie.

Il existe deux mythes grecs particulièrement justes pour décrire les dangers liés aux tentatives d'exploiter le pouvoir du Soleil à un trop jeune âge. C'est un acte de hubris, une identification avec les dieux, qui est toujours puni. L'un d'entre eux est le mythe de Phaéton, fils du dieu-Soleil Hélios, qui persuada son père de lui permettre pendant une journée de conduire le char du Soleil à travers les cieux. Les chevaux, sentant que des mains inexpérimentées tenaient les rênes, s'emballèrent hors de leur parcours normal et s'approchèrent de la terre au point de risquer de se brûler. Zeus vit le danger et détruisit Phaéton. L'autre mythe est celui d'Icare, fils de Dédale, qui se confectionna des ailes avec des plumes et de la cire et, qui, submergé par l'excitation causée par le fait de voler, ignora l'avertissement de son père de ne pas trop s'approcher du Soleil. La cire de ses ailes fondit et il tomba dans la mer.

Auditoire: Mais si le Soleil se trouve au cœur de notre identité, comment se fait-il qu'il faille une vie entière pour la trouver?

Clare: C'est une question intéressante, puisqu'il s'agit de l'astrologie des signes solaires qui est si populaire, si largement utilisée et reconnue. D'un point de vue psychologique, l'interprétation du Soleil dans une carte natale est beaucoup plus complexe, en partie parce qu'elle a tant de différents niveaux de signification et d'expression. Je pense que la réponse à votre question est que notre relation au Soleil dans notre carte change tout au long de notre vie. Il n'est pas rare, par exemple, que des personnes détestent leur propre signe solaire. C'est un bon indice qu'une relation plus positive peut et doit être forgée, puisque l'expression du Soleil dans une carte suppose une vraie connexion à soi-même et un profond degré d'acceptation de soi. Le Soleil décrit aussi notre conscience spirituelle et pour cette raison, il est vraiment un symbole astrologique admirable et puissant, bien trop vaste pour nous à appréhender quand nous sommes jeunes. En conséquence, pendant la première partie de notre vie, nous avons tendance à le projeter sur, ou à le représenter par, le père, ou les hommes qui s'occupent de nous, ou encore des figures paternelles. Et cela, jusqu'à ce que nous développions un ego suffisamment fort et mature pour exprimer par nous-mêmes la pleine majesté du principe solaire.

Auditoire: Il est donc essentiellement inconscient?

Clare: Parfaitement correct, car nous ne venons pas au monde complètement conscients. Le principe de la conscience commence par un état d'inconscience.

Auditoire: Cela peut prendre une vie entière pour comprendre le Soleil consciemment, mais nous vivons tous certainement en accord avec les  caractéristiques de nos signes solaires, n'est-ce-pas? Autrement, nous ne reconnaîtrions pas si aisément les descriptions du signe solaire? Par exemple, les enfants semblent être de purs exemples de leur signe solaire, bien que j'aie remarqué qu'ils ont tendance à perdre cette particularité en grandissant. Ils perdent cette caractéristique vivante et instinctive en apprenant à traiter avec le monde extérieur.

Clare: Oui, en se socialisant, ils cessent d'être spontanément eux-mêmes. A mesure que nous grandissons, on nous apprend à ne pas être égoïstes, à partager nos jouets, à faire passer les autres avant nous. Une fois que nous sommes sortis de la petite enfance, on nous apprend que nous ne sommes pas le seul individu unique au monde, mais juste un membre faisant partie d'un groupe auquel nous devons nous conformer. Et ainsi nous nous adaptons et nous changeons en fonction des attentes d'autrui. Nous commençons le voyage loin du cœur de notre centre spirituel et nous nous dirigeons vers une participation totale au monde, un voyage qui, espérons-le, nous ramènera à nous-mêmes, mais cette fois-ci, consciemment, et de façon plus mature et intégrée. C'est un long voyage vers le Soleil.

Mon opinion personnelle est que, à mesure que nous devenons un être social et que nous développons l'identité de notre ego afin de fonctionner efficacement dans le monde, nous acquérons souvent les qualités du signe opposé au Soleil. En d'autres termes, nous manifestons souvent les antipodes de ce qu'est réellement notre essence. Ceci mérite que nous réfléchissions par nous-mêmes quand nous examinons la signification des signes, mais selon mon expérience, les gens fonctionnent souvent comme si leur Soleil était dans le signe opposé. Ceci semble être une part naturelle du processus de développement. Finalement, notre identité pleinement consciente semble impliquer l'intégration de nos opposés intérieurs, tout à la fois les faces de lumière et d'ombre de notre nature solaire. Dans mon travail personnel avec mes clients, je trouve qu'il peut être très utile de me concentrer sur l' intégration consciente du signe opposé au Soleil et sur le développement des planètes qui sont traditionnellement en exil et en chute dans le signe du Soleil. Ceci m'aide à voir le principe solaire dans un contexte plus large, comme un centre pleinement intégré et mature de l'identité et de l'indivisibilité d'un individu. Nous étudierons cela plus en profondeur quand nous explorerons la manifestation du Soleil dans chaque signe.

Auditoire: Quand devenons-nous conscients?

Clare: Eh bien, bien sûr, il n'y a pas de garanties. Cependant, nous pouvons envisager ce point selon les termes du concept d'individuation de Jung. Jung croyait que notre vie se divisait naturellement en deux moitiés, la première moitié se rapportant au développement de l'ego qui est le sens de notre identité consciente, forgée à partir de nos réponses à l'environnement dans lequel nous sommes nés. Nous apprenons à fonctionner effectivement dans le monde, nous nous socialisons, nous développons des talents personnels et nous nouons des relations. Pendant ce temps, des parties diverses de notre psyché demeurent inconnues ou non développées, tandis que nous nous adaptons et changeons en fonction des attentes du monde extérieur. Le processus d'individuation, dont on dit qu'il débute autour de l'âge de trente sept ans, suppose l'intégration consciente de ces aspects de notre psyché qui, jusque là, sont restés non-développés et inconnus de nous. 

Auditoire: Alors, l'âge de trente sept ans est le moment où la marée change? Jung a eu une dépression nerveuse à cet âge, n'est-ce-pas? Il a écrit la plus grande partie de son oeuvre majeure après cela.

Clare: Oui, c'était certainement le point crucial de sa vie. Nous pouvons examiner ce moment d'un point de vue astrologique aussi. Il n'est pas rare pour nous de penser que nous avons tout mis bien en ordre vers le milieu de la trentaine, mais il y a des transits extrêmement puissants qui se produisent à la fin de la trentaine et au début de la quarantaine qui nous apportent des défis qui nous sont complètement nouveaux et dont le vécu bouleverse souvent l'existence. 

Auditoire: Mon père avait trente sept ans quand il a découvert pour la première fois qui était son vrai père.

Clare:  C'est un exemple très concret de ce dont nous sommes en train de parler, car le Soleil est le symbole de notre identité, et quand votre père a découvert son identité biologique, j'imagine que cela lui a donné une impression entièrement neuve de lui-même.

Auditoire: Oui, il est certain qu'il a changé de façon assez radicale, et que sa vie a pris une nouvelle direction à partir de ce moment.

vers l'haut


Le livre

"Exploration de la Psyché"

Publié pour la première fois en 2005 par CPA Press, BCM Box 1815, London WC1N 3XX, Royaume-Uni, www.cpalondon.com.
Copyright ©2005 Clare Martin.
Plus d‘informations sur le livre.

Planètes actuelles
11-jui-2014, 15:56 TU/GMT
Soleil19Cancer16'38"
Lune7Capricorne47'29"
Mercure28Gémeau37'16"
Vénus21Gémeau40'17"
Mars22Balance55' 5"
Jupiter28Cancer56'36"
Saturne16Scorpion42'44"r
Uranus16Bélier27'51"
Neptune7Poissons20' 0"r
Pluton12Capricorne6'29"r
Noeud Vrai24Balance24'52"r
Chiron17Poissons33'26"r
Explications des symboles
Carte du ciel du moment
Publicité
Loading