L'attaque terroriste contre l'Amérique

de Liz Greene

À propos de Liz Greene

Le portrait astrologique d’un événement comporte toujours plusieurs niveaux de sens et montre une situation plus complexe qu’elle ne le semblerait de prime abord.  La terrible attaque terroriste contre les États-Unis le 11 septembre 2001 ne fait pas exception à cette règle.  Depuis ce jour, plusieurs articles publiés sur l’Internet offrent une interprétation astrologique de ces événements et plusieurs d’entre eux nous aident effectivement à mieux comprendre.  Aucune interprétation de symboles planétaires ne peut mitiger la souffrance et l’outrage ressentis par tant d’êtres ou affecter les décisions prises par les gouvernements qui refusent de profiter des perceptions éclairées fournies par l’astrologie.  Les inspirations astrologiques peuvent cependant aider une personne à adopter un point de vue plus équilibré. Je crois que dans le climat astrologique actuel[1], ce point de vue équilibré est réellement nécessaire dans la foulée d’un événement aussi terrifiant et aussi tragique.

1. Carte de l’événement

1ière explosion, cliquez pour agrandir

Première explosion au World Trade Centre (WTC)
11 septembre 2001, 8 h 45, New York City, New York

Comme plusieurs des cartes montées pour l’instant du début d’une guerre, celle de la collision du premier avion pirate contre l’édifice du World Trade Centre montre un aspect faussement bénéfique.  Nous voyons un aspect puissant et apparemment harmonieux entre les planètes Mercure, Saturne, Uranus et Neptune[2].  Je n’ai pas l’intention de traiter des éléments horaires ou prédictifs de cette carte – d’autres astrologues spécialisés dans ce genre d’analyse l’ont déjà fait – mais plutôt celle de traiter de la grande image qu’elle nous montre de la psyché collective au moment de l’attaque. Comme l’aspect harmonieux similaire dans la carte du début de la Seconde Guerre Mondiale[3], ce positionnement des planètes nous raconte des choses que nous n’avons pas nécessairement envie de savoir : il est facile que de tels événements se produisent quand la psyché collective flotte dans un tel état de complaisance et d’inconscience. Ces aspects planétaires sont des aspects harmonieux qui reflètent des dons et des talents innés dans la carte d’une personne, mais qui nous font croire naïvement que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.  Ce sont les aspects "difficiles" ou "dissonants"[4] qui nous forcent à nous conscientiser, à régler nos conflits et à développer notre potentiel.  Cette carte contient une juxtaposition frappante de deux types d’aspects – un grand trigone et un carré en T (équerre). Souvent, lorsque de tels aspects sont présents dans une carte personnelle, les trigones dominent au départ et les aspects difficiles se manifestent lors d’une crise qui oblige la personne à faire face à certaines réalités douloureuses qu’elle préférerait éviter.  Cette configuration planétaire, située dans l’élément astrologique de l’air – élément lié aux idées, aux idéaux et aux concepts, reflète peut-être l’idéalisme dangereusement complaisant avec lequel nous, du monde Occidental, avons entamé la semaine du 9 septembre. La prépondérance de l’attitude "politiquement correcte" sur la réalité humaine et la conviction que cette attitude réglera le sort du monde figurent parmi de nombreuses choses qui viennent de connaître une fin brutale.

D’autres aspects de cette carte sont violents et peut-être très destructeurs.  Traités consciemment dans une carte individuelle, ces aspects peuvent devenir productifs et donner des résultats très positifs.  Lorsqu’ils signent le climat d’un moment, toutefois, ils deviennent explosifs[5].  Les aspects du 11 septembre montrent que l’événement est lié à des conflits idéologiques, basés sur le fanatisme et l’intolérance qui croissent chaque année parmi toutes les nations du monde[6].  Le cœur de la tension se situe dans cette zone de l’horoscope qui gouverne les fantômes ancestraux, les héritages du passé, la maison traditionnelle des "ennemis cachés"[7].  Du point de vue psychologique, cette zone de la carte du ciel représente les modèles de l’inconscient collectif qui remontent à plusieurs générations. En un mot, cette configuration explosive d’aspects dissonants indique que les problèmes de colère, d’agressivité, de harcèlement et de fanatisme dont les racines remontent à un passé encore plus ancien sont maintenant arrivés à maturité.

Je ne crois pas qu’il soit possible de prendre la carte d’un événement ou les transits de la carte d’une nation et de prédire ce qui "arrivera" en termes concrets.  L’interprétation d’un transit affectant une carte nationale peut devenir très suggestive quand on y mêle un peu de connaissances politiques, comme c’était le cas avec l’Union Soviétique en 1989.[8]  Mais les configurations actuelles ne sont pas aussi limpides.  Menaçantes et troublantes, oui, mais claires et précises, non.  Avec le recul, plusieurs proclament maintenant fièrement qu’il était très facile de lire les événements du 11 septembre dans cette carte et dans les transits affectant la carte nationale des États-Unis dont nous traiterons ci-dessous. C’est facile à dire.  Comme sont faciles aussi les diverses prédictions de fin du monde qui circulent depuis l’aube des temps.  Prétendre posséder une telle prescience donne un sentiment de pouvoir personnel et d’importance, mais il serait plus constructif – et plus honnête – d’admettre non seulement notre ignorance mais notre besoin de regarder objectivement à plusieurs niveaux et de plusieurs points de vue pour donner un sens à la récente catastrophe et pour orienter notre route vers un avenir constructif, non destructif.  Si nous croyons au libre arbitre et à notre capacité à intégrer nos aspects difficiles pour générer des résultats créateurs, non destructeurs, nous devons accepter que l’attaque terroriste contre l’Amérique n’était pas "écrite dans le ciel".

Il est également inutile de dire tout ce qui aurait pu être évité si un tel avait fait ou n’avait pas fait telle ou telle chose.  Il y a trop de "si seulement" qui circulent et peut-être aussi trop de déclarations vertueuses qui lancent le blâme, y compris le blâme personnel, à tout vent.  Cela ne sert à rien, c’est comme dire à une personne qui souffre du cancer que c’est sa "faute" parce qu’elle n’a pas réglé ses problèmes psychologiques ou qu’elle a mangé les mauvais aliments 10 ans plus tôt.  Nous devons d’abord regarder le sens de ces événements et ensuite voir comment transformer un grand fléau en une opportunité d’améliorer les chose. Au moment opportun, il peut être approprié d’explorer la nature de cette ombre.  Mais, de même que l’auto-analyse ne peut pas protéger les êtres contre l’inattendu, elle ne peut pas non plus protéger une nation.  Ceux qui prétendent que les actes terroristes sont la conséquence inévitable des erreurs de la nation attribuent, en fait, des qualités de logique, de justice et de franc-jeu à des gens qui ont abandonné la logique, la justice et le franc-jeu depuis longtemps.

Qu’on l’observe dans une carte personnelle, celle d’une nation ou celle d’un d’événement, le contraste entre une configuration bénéfique qui reflète des idéaux humanitaires nobles et supérieurs et une configuration tendue qui reflète le harcèlement, l’agressivité, le fanatisme obsessif et la violence potentielle née d’une rage impuissante est frappant[9].  Les bons aspects d’une carte du ciel cachent souvent une multitude de fautes.  Psychologiquement, nous avons tendance à nous cacher derrière nos talents et nos aptitudes pour éviter la douleur de vivre avec nos limites et nos conflits.  On pourrait dire que la collectivité – mondiale, pas seulement américaine – était précisément dans cet état de négation de la réalité le matin du 11 septembre. 

2. La carte 'Sibley' des États-Unis

Si nous juxtaposons cette carte à celle de la naissance des États-Unis, en d’autre mots, si nous en analysons les transits, nous avons une idée assez juste de la signification de cet événement pour la nation. La carte de l’événement est la carte de la psyché collective de cet instant mais en tant que carte des transits, elle nous révèle comment les qualité du moment affectent l’Amérique.  Ces transits sont très troublants, bien que nous devrions nous rappeler que le plus important de ceux-ci[10] était déjà en force depuis quelque temps, pas seulement le jour du 11 septembre.  Le conflit avec "les autres" est synchrone à une profonde transformation interne et, d’entrée de jeu, les transformations de cet ordre sont en général extrêmement désagréables, dévastatrices même, bien qu’à long terme elles soient immensément créatives.  La qualité de l’Ascendant Sagittaire de l’Amérique, la "personnalité de la nation", a toujours été évidente au monde extérieur pour le meilleur et pour le pire – l’esprit indomptable des explorateurs, l’enthousiasme illimité et la confiance en l’avenir, le penchant très religieux, les excès matériels et émotifs, la présomption de supériorité morale, le refus courageux d’accepter la défaite, l’optimisme débordant.

Les États-Unis, cliquez pour agrandir


États-Unis d’Amérique - 4 juillet 1776, 17 h 10, Philadelphie, Pennsylvanie

Toutes ces qualités, bonnes et mauvaises, reflètent une glorieuse naïveté dans le meilleur et le pire des sens – une certaine innocence face à ce dont les gens sont capables, une attitude à la fois tolérante et vertueuse face aux grandes questions philosophiques et spirituelles, un désir de croire au meilleur de chacun et la ferme conviction que tout, même le pire, peut offrir une occasion de croissance.  La transformation actuelle, reflétée par le transit de Pluton sur l’Ascendant Sagittaire, est une sorte de Fin de l’Enfance, qui lance, avec la perte de son innocence, le défi de transformer la vision intuitive d’une intention supérieure caractéristique de l’enfant Sagittaire en une sagesse véritable et en une vision plus réaliste de l’humanité.  Pluton peut nous faire traverser l’enfer et nous faire connaître des pertes, de l’humiliation, de la dépression et nous donner l’impression de lutter contre le destin ou des forces au-delà de notre contrôle.  Les transits de Pluton nous diminuent et sont accompagnés de sentiments d’impuissance et d’anxiété. L’attaque terroriste du 11 septembre est le principal déclencheur de cette transformation plutonienne, mais elle représente seulement un des nombreux problèmes actuels qui reflètent l’œuvre d’un processus encore plus profond.

Il faut se rappeler que les mouvements planétaires comme ceux-ci s’élaborent pendant une longue période. La première approche de Pluton sur l’Ascendant américain a coïncidé avec le scandale du Président Clinton et de Monica Lewinsky.  Aussi ridicule et superficiel l’incident a-t-il pu paraître aux yeux de bien des gens, il souleva d’importantes questions de moralité et de responsabilité publique.  La crise actuelle est différente  – l’Amérique est attaquée, plus de 5 000 personnes innocentes ont péri et, à moins de prendre action, il se produira d’autres tragédies.  Mais le questionnement moral désormais exigé de tous les Américains est alimenté par la même quête du Sagittaire de définir la nature ultime et absolue du bien et du mal, de la vérité et du mensonge.  Parce que le transit de Pluton en Sagittaire reflète ce processus en chacun d’entre nous, chaque nation doit maintenant se débattre avec la même remise en question sur le plan moral. Le temps de l’hypocrisie est fini.

Il est naturel, tant psychologiquement qu’astrologiquement,[11]  de vouloir identifier les coupables de la tragédie et de se croire la victime de ceux qui affichent une  idéologie austère et une intolérance obsessive à tout point de vue différent du leur.[12]  En général, quand un transit important passe sur cette partie de la carte, "les autres" nous font vraiment face.  Il ne s’agit pas seulement de "projection", comme le proclament certains idiots.  Il existe de vrais réseaux de terroristes dans le monde, voués à la destruction des institutions occidentales; ils tuent des gens et continueront de le faire avec bonheur.  Dans leurs propres villes, les Anglais endurent des actes de terrorisme et le meurtre d’innocents par le groupe IRA depuis plus de 25 ans, et ils connaissent tous les sentiments que de telles actions inspirent. Mais, cet ennemi, cet  "autre", est un catalyseur tout autant qu’un intrus. Il nous faut comprendre que cette polarisation s’élabore depuis longtemps et qu’elle doit être mieux intégrée. Les événements du 11 septembre coïncident avec le début d’un long transit de Saturne en Maison VII de la carte de la nation. Ce sont les suites et l’évolution inévitable de la pensée collective qui soulignent le véritable sens et le résultat peut-être créatif du désastre actuel.

Dans toute opposition planétaire, il est important de ne pas polariser. La polarisation – "nous contre eux" et la "chasse aux boucs émissaires" – est le moyen le plus facile de composer avec les oppositions, bien qu’elle soit parfois incontournable à prime abord. Mais ce n ‘est pas la méthode la plus utile à long terme.  Rester aussi objectif que possible et se retenir jusqu’à ce que la raison gère et dirige l’impulsion, peut nous permettre de faire le nécessaire sans céder à la voyoucratie qui fracasse les vitrines et met toutes les personnes d’une race ou d’une religion ou d’une nationalité particulière dans le même chapeau.  Ceux qui, en Amérique et en Europe, commettent des actes de violence contre d’innocentes familles musulmanes vivant parmi eux ne sont pas différents des terroristes qui considèrent tous les Américains comme le "Mal"[13].  Ceux qui ont été maltraités, en l’occurrence, les États-Unis eux-mêmes, doivent pouvoir réagir sans tourner les autres en boucs émissaires. En psychologie, la rage et la vengeance sont normales forment une partie essentielle du processus de deuil et nous ne devrions pas en avoir honte.  La question est plutôt de voir comment nous y réagissons.

Il y a de nombreux autres transits importants. L’un deux, celui de la planète Mercure, symbolise l’image tant positive que négative de l’Amérique aux yeux du monde, celle de "juge de la moralité", de défenseur de la société civilisée, de gardien de la paix, de bastion "des grandes raisons d’ordre moral", de policier du monde.[14] C’est là une image ambivalente, parfois immensément forte et équitable, parfois oppressante et pharisaïque.  Il est possible que ce transit affectant la carte des États-Unis permette à la nation de bien utiliser son pouvoir, comme le ferait un juge compatissant ou un sage leader.[15]  Le cycle de Mercure qui commençait le 11 septembre prendra fin le 23 octobre, bien que je ne m’aventurerai pas à deviner la nature de cette fin.  Il se pourrait que les responsables soient cités en justice.  Ou ce cycle est peut-être de nature psychologique et reflète le raffermissement et la cristallisation des structures morales, politiques et juridiques qui mèneront à une action mesurée et soigneusement planifiée.

Les conséquences financières de la catastrophe sont liées à un autre transit, celui de la planète Neptune.  La perte du sentiment de sûreté et de sécurité est encore plus importante que la perte financière.[16]  Le transit est un peu comme une déclaration officielle sur les ressources et les façons dont elles sont utilisées et partagées.  La tendance régressive pousse à l’isolationnisme et au protectionnisme, tandis que la tendance progressiste cherche à regrouper les ressources et à accepter la nécessité de coopérer, tant sur le plan matériel que psychologique. Les transits de Neptune accompagnent souvent des pertes qu’il nous faut accepter et mieux vaut, avec Neptune, lâcher prise et croire à la résolution éventuelle des choses que se battre aveuglément pour s’agripper à un sentiment de sécurité déjà disparu.

Les ressources sont psychologiques tout autant que matérielles et la tentative immédiate de l’Amérique d’établir une meilleure coopération avec les autres nations est une réaction extrêmement positive à ce transit de Neptune, qui demande à la nation de penser moins aux millions qu’a coûté le WTC et davantage au grand besoin que nous avons les uns des autres pour vivre en paix avec les autres nations et les autres peuples.  Les pays ostracisés ou laissés pour compte pourraient devenir des amis, les pays qui ont semblé amis doivent peut-être réexaminer leurs propres activités secrètes destructrices. Le transit de Neptune met en lumière le thème de la relation avec les autres pays et, en ce domaine, la carte de l’Amérique n’est pas très facile.  Il semble y avoir une tendance à accorder de l’importance au niveau matériel de la réalité et une réticence à fouiller les niveaux plus profonds de la motivation humaine.[17]  La co-dépendance avec les autres nations et un esprit d’égalité psychologique sinon économique semblent parfois avoir été difficiles à atteindre.[18]  Il vaut la peine de se rappeler que, durant la Deuxième Guerre Mondiale, l’Amérique entrait en guerre avec réticence mais avec fermeté après le bombardement de Pearl Harbour – lui-même une forme d’attaque terroriste[19] – et, malgré les terribles pertes, cette participation à l’effort mondial a contribué à faire du monde un endroit où il y a parfois une meilleure reconnaissance de la l’interdépendance de toutes les nations. Ce transit de Neptune, qui apportait de grandes souffrances et de lourdes pertes à bien des égards, pourrait, en bout de compte, créer un esprit durable d’unité et de coopération.

3. La carte progressée des États-Unis

La carte progressée représente la signification plus profonde du temps davantage que les expériences extérieures qui risquent d’empiéter sur la vie d’une personne ou d’une nation.  Cette carte progressée montre un aspect frappant, qui suggère une plus grande honnêteté, un dialogue plus ouvert entre le gouvernement et le peuple et le commencement d’un nouveau cycle de développement axé sur la compréhension et la sensibilité à l’entité globale dont la nation est membre.[20] C’est un aspect extrêmement positif et créatif.  Selon mon expérience, des événements extérieurs douloureux se produisent souvent quand un aspect progressé positif se prépare, comme s’il était d’abord nécessaire de nettoyer ce qui est usé et de recevoir un baptême de feu pour libérer le potentiel qui veut naître.  Cet aspect progressé, si différent des transits de la carte américaine, me fait espérer un bon résultat aux événements actuels, parce qu’il montre une capacité croissante de clarté, de conscience et d’intégration, qui pourrait inaugurer une certaine renaissance. Il y aura probablement d’autres épreuves à traverser dans le proche avenir[21], mais et aspect progressé est indicateur du déroulement positif des choses.

USA carte progressée, cliquez pour agrandir 

Positions progressées de la carte des États-Unis au 11 septembre 2001

Un transit d’Uranus sur la carte progressée révèle une image assez littérale de ce qui s’est produit : une expérience choquante et inattendue, venue des "autres" éveille et ranime l’esprit flamboyant de la nation.[22]  Ce transit pourrait amorcer un éveil positif non seulement des attitudes du public mais encore  de la nature des relations que les Américains entretiennent avec le reste du monde.  Avec de tels aspects, tout dépend de la façon dont les gens réagissent. En d’autres termes, chaque individu a le choix : polariser et mener une campagne de haine et de protectionnisme, se livrer à une analyse morbide de chacune des erreurs américaines réelles ou imaginées ou demeurer objectif, centré et ouvert à tous ceux qui ont un parti pris pour la vie, quelle que soit leur nationalité, leur religion ou leur race, et faire de son mieux pour contenir les éléments destructeurs présents en nous tous.

Au cours des prochaines semaines, il est probable que l’agressivité sera libérée contre ceux qui ont commis l’attaque terroriste, mais il est à souhaiter que cette mesure soit contenue et réaliste et non déchaînée.[23]  De plus, le transit qui suggère cet état de choses décrit également la colère et l’outrage ressentis dans toute la nation.  À la fin de décembre, un nouveau transit, celui de l’astéroïde Chiron, commencera à influencer la carte natale des États-Unis.[24]  Ce transit sera long, toute l’année 2002 jusqu’en 2003.  Ce n’est pas un transit de violence mais plutôt un transit de deuil, de tristesse, de remise en question. Il décrit également la vulnérabilité et la conscience des problèmes, des blessures et des manquements de la nation.  Une telle remise en question doit se faire organiquement et naturellement, et au bon moment; elle ne peut pas être forcée par ceux qui sont prêts à jeter le blâme sur leur propre nation, car les grandes catastrophes engendrent toujours chez la population des sentiments d’humiliation et d’impuissance.  Accompagnant le processus intérieur de transformation que Pluton décrit dans la carte natale, ce transit de Chiron suggère une réévaluation importante des attitudes et un désir de travailler à son image personnelle, à accepter et à comprendre que les faiblesses et les manquements sont humains, non pas "mauvais" ou "maléfique". Cette remise en question pourrait bien viser le déroulement réel, non le déroulement idéaliste, de l’histoire de la nation et de son utilisation de ses ressources naturelles, la terre, et la Terre elle-même.[25]

4. La carte du Président

Enfin, il serait peut-être utile de jeter un coup d’œil sur les cartes natale et progressée du Président Bush. Leader élu, il porte sur ses épaules la responsabilité de faire face à la crise actuelle avec fermeté et bon sens.  Les liens entre sa carte et celle de l’Amérique sont frappants et méritent leur propre analyse, car les transits d’une de ces cartes coïncideront toujours avec ceux de l’autre.[26] L’actuel transit de Neptune sur les deux cartes reflète non seulement la rencontre de M. Bush avec un "autre" neptunien, fuyant et menaçant, mais aussi  le défi lancé à son Ascendant Lion et sa capacité à recourir à sa noblesse latente et à ses qualités de leader plus qu’à ses tendances latentes à se donner de l’importance. Un autre transit important affectant sa carte et celle des États-Unis le sensibilise à l’importance de la vaste communauté mondiale.[27]  Un autre transit décrit clairement le choc émotif et la douleur évidente de la réaction du Président.[28]  Enfin, un transit à venir et qui reviendra aussi l’an prochain, celui de la planète Jupiter, semble prometteur pour M. Bush et son pays, et lui permettra surtout de créer des liens puissants avec des "amis" et des "partenaires".

George W. Bush, cliquez pour agrandir

Président George W. Bush, 6 juillet 1946, 07 h 27 New Haven, Connecticut

5. Carte progressée du Président Bush

Au cours des six prochains mois, les aspects progressés de la carte du Président suggèrent que M. Bush aura l’occasion de montrer au monde ce qu’il peut faire en tant que leader ferme mais évolué, comblant ainsi le besoin indiqué dans sa carte du ciel de se tailler une place au lieu de compter sur l’héritage de son père et sur les valeurs et croyances dans lesquelles il a été élevé.[29]  Quelles que soient les opinions politiques des gens, cet homme est maintenant en place et doit gérer la crise actuelle.  Il ne sert à rien de le vilipender en ce moment, car il n’a pas encore eu la chance de démontrer pleinement comment il a l’intention d’arriver à ses fins dans ce cauchemar. Il (ou ceux avec qui il travaille) pourrait surprendre ceux qui l’ont balayé d’un revers de la main en le croyant incapable de gérer la crise.[30]  Dans d’autres domaines ou d’autres situations, il est peut-être le "mauvais" président, mais il est possible qu’il soit précisément le "bon" dans ce climat actuel.

George Bush carte progressée, cliquez pour agrandir

Carte progressée de George Bush au 11 septembre 2001

Je n’ai pas traité dans cet article de nombreux autres aspects, transits et progressions. J’ai tenté de me concentrer sur les aspects les plus importants et sur leur signification psychologique.  Encore une fois, je ne crois pas qu’il aurait été possible de prédire les attaques du 11 septembre.  Je ne pense pas non plus qu’il aurait été possible d’éviter ces événements s’ils avaient été prédits. Comme les expériences qui se produisent dans la vie d’un individu, ces événements terribles prennent la forme extérieure d’un dilemme beaucoup plus sérieux, qui sous-tend la refonte de l’image personnelle de l’Amérique et de ses relations avec les autres nations. Il s’agit d’une véritable crise de vie d’un type plutonien et, comme avec les personnes, l’occasion est offerte de croître et de progresser à condition d’abandonner les vieux points de vues et l’extrémisme et à condition qu’une meilleure compréhension permette de contenir et de neutraliser la polarisation et l’extrémisme.  Chaque personne doit faire ce choix.  Il ne sert à rien de crier à la ronde "C’est la faute de la droite / de la gauche / des communistes / des capitalistes/ des anarchistes / des Musulmans / des Juifs / des Chrétiens / des politiques du gouvernement / des immigrants / des extraterrestres!"  Il est à espérer que les terroristes eux-mêmes recevront ce qu’ils méritent. Mais ce n’est là qu’un niveau de ces transits. Le changement dans la collectivité commence dans le cœur de chaque personne et dans son comportement en temps de crise.  L’esprit de compassion, d’entraide et d’unité que ces événements terribles ont généré en Amérique est profondément touchant et permet aux tendances transformatrices de Pluton de montrer déjà leur sens profond.

L’opposition Saturne-Pluton qui préside maintenant dans le ciel est un aspect difficile et douloureux et chaque personne le vit à un niveau ou à un autre, certaines dans leur vie personnelle, certaines au niveau de leur santé, d’autres connaissent des difficultés financières, d’autre sont happés dans les crises collectives.  Cette opposition lance deux principes archétypaux l’un contre l’autre – la raison contre le chaos, la civilisation contre l’anarchie, les structures retranchées contre le besoin inévitable de changement, le contrôle rationnel contre les grandes forces de l’inconscient, le libre arbitre contre ce qu’on appelle le "destin".  L’un n’est pas "bon" ou "mieux" que l’autre. Il faut de l’équilibre et de l’endurance pour ne pas polariser.  Ce transit pourrait laisser dans sa foulée plus d’intuition, des structures sociales et économiques plus flexibles, plus humanitaires, un meilleur réalisme, une diminution de l’hypocrisie et un accroissement de l’honnêteté personnelle,  une vraie maturité et un esprit plus tolérant. Le gens ne peuvent subir cette douloureuse initiation que comme simples individus.  C’est là, finalement, le véritable message de l’astrologie, qui n’est pas de "prédire l’avenir" ou "d’identifier les méchants"  ou d’utiliser nos prises de conscience pour assommer ce que nous condamnons personnellement ou de les utiliser pour des raisons émotives ou idéologiques.  La haine, la cruauté et l’intolérance sont de grands maux partout où on les trouve.  Saturne-Pluton a le don de les dénicher et de les exposer en pleine lumière. Toutefois, ces sentiments existent en chaque être humain, comme ils existent en chaque nation. Les fanatiques, les fiers-à-bras et les terroristes d’un genre plus subtil vivent et prospèrent dans nos familles, chez nos leaders religieux, chez nos amis et parmi nos correspondants sur l’Internet.  Le fait de le savoir ne devrait pas nous empêcher de faire le nécessaire pour obtenir justice ou pour punir ceux qui commettent des crimes mais cela pourrait nous empêcher de céder au même fanatisme et à l’aveuglement qui ont déclenché les événements tragiques du 11 septembre.

Liz Greene

Zürich, le 15 septembre 2001 



[1] Je réfère à l’opposition Saturne-Pluton qui se produit dans le ciel en ce moment, et qui a toujours des connotations désagréables pour les astrologues en raison de sa coïncidence historique avec les débuts de guerre. La conjonction de ces planètes en 1914 annonçait le début de la Première Guerre Mondiale, celle de 1946 s’est produite immédiatement à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale.

[2] Voici la configuration complète:  un grand trigone d’air composé de Mercure en Balance, exactement à l’Ascendant, en trigone exact à Saturne en Gémeaux en Maison IX, et en trigone également à Uranus en Verseau, en Maison V et à Neptune en Verseau en Maison IV.

[3] La carte a été montée pour le moment où les Allemands ont ouvert le feu sur Danzig, inaugurant la Deuxième Guerre Mondiale et un grand trigone de terre entre Uranus, Neptune et Mars.

[4] Les carrés, oppositions, semi-carrés et sesqui-carrés.

[5] La conjonction entre Pluton et Chiron, bien qu’elle ait dépassé le degré exact, est encore en force. Saturne en Gémeaux est opposé à Pluton en Sagittaire, le coupable évident (bien que pas aussi évident qu’il ne semble), et la Lune à la fin des Gémeaux est opposée à Chiron et Mars en Sagittaire, tous sur l’axe III/IX.

[6] C’est là une manifestation du lent progrès de Pluton en Sagittaire, le signe des questions religieuses, morales et philosophiques.

[7] Le Soleil en Vierge, formant un carré à chacune des planètes en Gémeaux et en Sagittaire, et placé exactement sur le mi-point Pluton-Chiron, concentra le point de tension de l’opposition en Maison XII.

[8] Pluton en transit passa sur le Soleil natal de l’Union Soviétique en 1989, suggérant une transformation totale ou une fin définitive (" mort ") de la forme qu’avait prise cette entité politique depuis ses débuts.

[9] Le phénomène du bouc émissaire est étrangement lié au cycle de Pluton-Chiron, qui se produit approximativement tous les 60 ans. Lors de la dernière conjonction Pluton-Chiron, les Allemands commencèrent la destruction systématique des Juifs dans les "camps de la mort ".  La conjonction actuelle, bien qu’elle ait déjà passé son degré exact, produisit non seulement le massacre des Kosavars par les Serbes mais également le bombardement de Belgrade et le début de la maladie de la vache folle en Grande-Bretagne, qui transforma tous les animaux en boucs émissaires.  On y voit l’agression reflétée par l’opposition de Mars et de la Lune, le fanatisme obsessif, caractéristique de Saturne en Gémeaux opposé Pluton en Sagittaire, et la rage impuissante reflétée par une conjonction large mais tout de même opérante entre Mars et Chiron.

[10] Saturne opposé Pluton.  Cette opposition tombe exactement sur l’axe Ascendant-Descendant américain, Pluton est sur l’Ascendant en Sagittaire et Saturne sur le Descendant en Gémeaux. L’Ascendant d’une carte nationale signifie l’image et l’identité personnelle tandis que le Descendant signifie " les autres " - en d’autres mots, les autres nations et les autres partis politiques.

[11] Saturne en transit sur la pointe de la VIIe maison – la maison des autres et des "ennemis déclarés".

[12] Saturne en Gémeaux, le signe de nos attitudes mentales.

[13] Saturne-Pluton et Chiron-Pluton sont particulièrement doués pour ce genre de haine et de harcèlement de groupe.

[14] Mercure en transit et l’Ascendant tombent exactement sur le Saturne natal des États-Unis à 14 de la Balance. Ce Saturne natal est en Maison X, et symbolise l’image publique et son rôle aux yeux du monde.

[15] En raison du trigone entre Saturne et Mercure dans la carte horaire, et du trigone entre Saturne en transit au Saturne natal, cette conjonction de Mercure en transit au Saturne en X des États-Unis, lui-même membre de trigones avec Uranus et Mars en Gémeaux en Maison VII – semblerait prometteuse pour l’avenir.  Mercure fera sa station rétrograde à 29 de la Balance le 2 octobre et sa station directe le 23 octobre à 14 du la Balance – le degré même sur lequel il était placé le 11 septembre, le degré du Saturne natal de la carte américaine.

[16] Neptune, dans la carte du 11 septembre, est exactement au même degré que le Nœud Sud en maison II.  L’axe des Nœuds dans la carte de naissance des États-Unis montre le Nœud Sud en Maison II et le Nœud Nord en Maison VIII.

[17] Tout transit qui affecte l’axe des Nœuds touche les relations. Le Nœud Sud en Maison II porte à une auto-suffisance instinctive et au protectionnisme (et aussi à la chance d’une richesse naturelle), tandis que le Nœud Nord en Maison VIII suggère qu’il faut faire l’effort de reconnaître le besoin de coopérer et de partager ses ressources avec les autres.

[18] Mars natal en maison VII.

[19] Pluton en transit passait sur le Nœud Nord en Lion, en Maison VIII. 

[20] Le Soleil progressé fera bientôt une conjonction à la Lune natale.  La conjonction sera exacte dans cinq mois et se produira en Maison III de la carte de naissance.

[21] Saturne fera plus tard sa conjonction à Mars en Maison VII, l’opposition entre Chiron en transit à Mars est encore en orbe et Mars opposera toutes les planètes natales en Cancer au cours des prochaines semaines.

[22] Il faut monter les cartes progressées comme des cartes ordinaires, avec des angles et des cuspides progressées.  Nous voyons ainsi beaucoup plus que le simple positionnement des planètes progressés autour de la roue du ciel de naissance. La carte progressée est également sensible aux transits (surtout les angles progressés). Dans la carte progressée des États-Unis,  le Descendant est à 21 du Verseau et, au moment de l’attaque, Uranus en transit était précisément sur ce Descendant. D’une certaine manière, ce transit décrit davantage ce qui s’est vraiment passé que l’opposition Saturne-Pluton sur l’Ascendant Natal.  L’opposition Saturne-Pluton montre combien la nation est déchirée,  menacée et assommée mieux qu’elle ne montre ce qui s’est passé concrètement.  Bientôt, Uranus arrivera à 27 du Verseau et touchera le Soleil progressé et la Lune natale, en Maison III natale et en Maison VII progressée.  L’énergie uranienne est innée dans la carte américaine, compte tenu de sa Lune en Verseau (qui dispose du Soleil natal en Cancer) et de l’Uranus natal angulaire, ce qui suggère une réaction positive à la prochaine configuration.

[23] Mars, en transit en Capricorne, fera bientôt une opposition à la conjonction Vénus-Jupiter de la carte américaine, et ensuite au Soleil.

[24] Après son long séjour en Sagittaire, Chiron entrera en Capricorne et fera une opposition aux planètes en Cancer en Maison VII de la carte américaine.

[25] Chiron est en Maison IV de la carte de naissance nationale; pour comprendre l’effet d’un transit, il faut d’abord examiner sa position à la naissance.

[26] Par exemple, Neptune en transit sur le Nœud Sud américain transite également sur le Descendant du Président, et Jupiter, qui  transitera à 13 du Cancer sur son Soleil natal vers la fin de septembre, forme aussi un aspect au Soleil natal des États-Unis.

[27] L’opposition Saturne-Pluton tombe sur son Uranus natal en Maison XI.

[28] Uranus en transit à 21 du Verseau, sur le Descendant progressé de la carte américaine, fait une opposition à sa Vénus natale à 21 du Lion.

[29] Dans la carte progressée du Président américain, le MC est exactement sur le Nœud Lunaire progressé. La troisième phase de l’opposition Saturne-Pluton en 2002 se produira à moins d’un degré de cet axe progressé.

[30] En raison des puissants trigones d’Uranus sur le satellium progressé en Balance dans la Maison III progressée, M. Bush trouvera enfin sa voie et concentrera son énergie sur ce qu’il considère comme sa " mission " de paix dans le monde (Balance).

 

Traduit par Ghislaine Delorme

 

Planètes actuelles
10-jui-2014, 16:33 TU/GMT
Soleil18Cancer20'55"
Lune23Sagittaire19'29"
Mercure27Gémeau50'38"
Vénus20Gémeau30' 7"
Mars22Balance28'32"
Jupiter28Cancer43'41"
Saturne16Scorpion43'38"r
Uranus16Bélier27'20"
Neptune7Poissons20'55"r
Pluton12Capricorne7'56"r
Noeud Vrai24Balance34'12"r
Chiron17Poissons34'31"r
Explications des symboles
Carte du ciel du moment
Publicité
Loading