Le Fossé des Générations

de Liz Greene

Ecrit pour le magazine "Apollon"

Comme pour la mort et les impôts, on n’échappe pas à l’insolence des jeunes, dit-on. La littérature, d’Ovide à Shakespeare, fournit des exemples de plaintes à propos d’adolescents qui se moquent de l’autorité parentale et civique et la vie parmi les étudiants en médecine à l’Université de Montpellier au XVIème siècle, selon les dires des locaux indignés, était aussi tapageuse que celle des étudiants d’aujourd’hui à la Harvard Medical School. "La jeunesse," a dit Oscar Wilde d’un ton las, "est perdue pour les jeunes. "Le phénomène du "fossé des générations" n’a jamais été aussi vivement démontré que dans les années 60, quand le gouffre entre le conservatisme de l’âge et la jeunesse iconoclaste apparut presque impossible à combler. Les paroles déterminantes de Bob Dylan le décrivent précisément même si elles font allusion aussi à quelque chose de bien plus grand que le problème de la jeune génération roulant des biceps devant l’ancienne génération:

Bob Dylan

Rassemblez-vous
Où que vous traîniez
Et admettez que les eaux
Autour de vous ont grandi
Et acceptez que bientôt
Vous serez trempés jusqu’aux os.
Si votre temps à vous
Vaut le coup d’être sauvé
Alors vous feriez mieux de commencer à nager
Ou vous aller couler comme une pierre
Car les temps, ils sont en train de changer
Venez pères et mères
Dans tout le pays
Et ne critiquez pas
Ce que vous ne pouvez pas comprendre
Vos fils et vos filles
Sont au-delà de votre contrôle
Votre vieux chemin
Vieillit rapidement
Sortez s’il vous plaît du nouveau chemin
Si vous ne pouvez aider
Car les temps, ils sont en train de changer.

"The Times They Are A-Changin'", Bob Dylan, copyright (c) 1963, révisé en 1991

Cependant, ce serait trop simpliste de penser en terme d’un conflit inévitable entre les plus âgés et les plus jeunes, entre l’autorité et la rébellion, entre l’expérience et la naïveté, entre les limites et l’exubérance ou entre la responsabilité et la liberté. Bien sûr, il existe des facteurs biologiques déterminants qui garantissent aux jeunes d’avoir plus d’énergie physique. Psychologiquement, il se peut que nous soyons moins contenus et rigides lorsqu’il s’agit de nous exprimer parce que l’ego ne s’est pas encore figé dans ses modèles d’habitudes et dans ses retranchements. La confrontation répétée avec les limites du monde peut aussi parfois, mais pas toujours, jouer le rôle de nous rendre moins enclins à prendre des risques quand nous sommes plus âgés. La polarité archétypique entre le senex (ancien) et le puer aeternus (l’éternel jeune) reflète ce processus inhérent à la vie. Mais au-delà de ces facteurs très généraux, le tableau est plus compliqué qu’il y peut paraître. Ce ne sont pas seulement des individus isolés qui peuvent casser le moule mais des générations entières. Aussi, le visage du senex peut se révéler chez le jeune et le visage du puer chez l’ancien.

Ceux qui ont regardé la série télévision Absolutely Fabulous peuvent entrevoir, dans le personnage d’Edina, une exagération fleurie de la génération "flower power" qui a dominé dans le remue-ménage social des années soixante. Edina est une mère qui s’identifie complètement avec la forme la plus sournoise du puer aeternus. Elle se drogue, boit pour oublier, recherche des liaisons sexuelles légères et souvent désastreuses, s’habille comme une mauvaise publicité pour des drogues psychédélique, pense et parle d’une manière que beaucoup de gens associeraient normalement avec l’adolescence irresponsable et centrée sur soi. Les astrologues vont peut être reconnaître un portrait moqueur de la pensée révolutionnaire, du romantisme incurable et de la génération "Moi Je" d’après guerre avec Uranus en Gémeaux, Neptune en Balance, et, de manière plus importante, Pluton en Lion. En complète opposition avec sa mère, la fille d’Edina, Saffron, est pudibonde, ennuyeuse, studieuse et a profondément honte des bouffonneries d’une mère si tête en l’air. Saffron ne touche pas aux drogues, se méfie d’un comportement sexuel léger, s’habille "comme une chrétienne" (selon les mots de Patsy, la complice tout aussi épouvantable d’Edina) et mange raisonnablement. C’est une réaliste qui ne se fait pas d’illusion sur la nature humaine. Elle ne perd pas son temps à rêvasser à quoi le monde pourrait ressembler. Elle a tellement les pieds sur terre qu’elle est incroyablement, irrémédiablement ennuyeuse. Les astrologues vont peut-être reconnaître un portrait moqueur du pragmatisme, du cynisme et de l’honnêteté brutale du groupe générationnel né avec Neptune en Scorpion et Uranus et Pluton en Vierge.

Cette relation mère-fille inversée, qui donne à la série tout son punch et son humour, est un portrait particulièrement juste, même s’il est exagéré à en être désopilant, d’une dynamique particulière entre deux générations de la deuxième moitié du vingtième siècle. Elles sont divisées non pas par la chronologie mais par l’attitude. Ici c’est la vieille, et pas la jeune, qui lutte contre les limites des codes senex. Si nous souhaitons comprendre les conflits parfois impossibles à résoudre, ceux qui sont si souvent à l’œuvre entre parents et enfants, nous devons percevoir les groupes générationnels pas simplement sous la perspective de l’âge, mais sous la perspective des valeurs. Le temps n’est pas le seul à définir une génération. Une génération manifeste aussi des perceptions inhérentes, des réponses, des attitudes, et des besoins qui la rendent unique. La génération ne reflète pas seulement la période de temps mais aussi les attributs spécifiques du temps au cours duquel ils sont nés.

Combien de temps dure une génération? Une génération biologique peut avoir de quinze à quatre-vingts ans d’écart avec la précédente; nous avons affaire aux caprices de la procréation quand nous évaluons une génération dans ces termes. Certaines personnes sont encore adolescentes quand elles ont des enfants; d’autres attendent la trentaine ou la quarantaine; certains hommes commencent une deuxième ou même une troisième famille à soixante ou soixante-dix ans. Avec la venue du viagra, à quatre-vingt ans, c’est parfaitement envisageable et avec la possibilité de congeler le sperme pour une période indéfinie, il pourrait ne plus y avoir de limite du tout: une enfant posthume a pu être engendré par un père mort depuis deux siècles. Les grands-parents peuvent être jeunes ou vieux. IL est également possible pour quelqu’un qui s’y est mis assez tôt de devenir arrière grand-parent à quarante-cinq ans. Mais si nous pensons à un groupe générationnel en terme des qualités qu’il incarne alors nous devons profiter des visions plus larges fournies par le modèle astrologique et considérer les planètes extérieures et leurs cycles.

Uranus, Neptune et Pluton dans un thème de naissance dessinent trois groupes générationnels différents qui se chevauchent et reflètent les besoins fondamentaux et les grands désirs inhérents à la psyché collective durant la période pendant laquelle chacune de ces planètes transite au travers d’un signe du zodiaque particulier. Chacun, nous faisons partie d’une génération Uranus, d’une génération Neptune et d’une génération Pluton. Nous avons plus en commun avec la génération Uranus qui vivait 84 ans avant nous qu’avec ceux nés seulement 7 ans avant nous. Nous avons plus en commun avec la génération Neptune qui vivait 178 ans avant nous qu’avec ceux qui sont nés 14 ans avant nous. Et nous avons plus en commun avec la génération Pluton née 246 ans avant nous qu’avec ceux né avec Pluton dans le signe avant ou après le notre. Ces planètes nous fournissent une cartographie complexe des cycles qualitatifs du temps et du modèle de croissance de l’unité plus large à laquelle chacun de nous appartient. Elles nous disent également comment notre génération Uranus particulière perçoit et recherche le progrès, ce que notre génération Neptune particulière idéalise comme le chemin de rédemption et comment notre génération Pluton particulière se mobilise quand la survie est menacée. Au-delà de nos systèmes de valeurs individuelles et notre personnalité, chacun de nous appartient à des groupes plus larges qui envisagent l’évolution, le salut et la transformation de manière différente. Quand nous répondons non pas en tant qu’individus mais en tant qu’unité d’un collectif, nous répondons au travers des planètes les plus lointaines de notre thème de naissance. Selon la manière dont les planètes extérieures sont positionnées dans le thème natal, ces réponses peuvent être soit relativement conscientes et en harmonie avec nos valeurs individuelles, soit relativement inconscientes ou en profond conflit avec tout ce à quoi nous pensions croire. Nous pouvons être surpris, choqués et même submergés et fragmentés lorsque ces niveaux collectifs et plus profonds de la psyché sont activés.

Il faut se rappeler que, bien que Bob Dylan ait été catapulté sur les devants de la scène comme l’un des prophètes majeurs de sa génération durant la grande conjonction Uranus Pluton des années 1960, Dylan lui-même n’est pas né sous cette conjonction. Né en 1941, il appartenait à la génération avec Neptune en fin du signe de la Vierge en trigone à Uranus en Taureau. L’implication des planètes personnelles comme la Lune, Jupiter et Saturne en fin de Taureau et le Soleil au début du Gémeaux conjoint à l’Uranus natal et trigone au Neptune natal et Mercure en fin du Gémeaux carré à Neptune natal a fait en sorte qu’il a été capable de traduire la vision de sa génération en un travail créatif et très personnel. Le timing de tout cela n’était pas accidentel: Dylan est entré dans sa période de plus grande créativité et popularité alors que la conjonction Uranus Pluton des années soixante a bougé sur son Neptune natal, en trigone à sa Lune natal, Saturne, Jupiter, Uranus et au Soleil et a fait fleurir les potentiels inhérents à sa configuration natale. En d’autres termes, les besoins collectifs des années soixante ont concordé magnifiquement avec les valeurs collectives inhérentes au groupe générationnel de Dylan: sa poésie et sa musique sont donc devenus le véhicule des deux. Ce remarquable trigone entre Neptune et Uranus qui a eu lieu au début des années quarante, commun aussi à John Lennon, Paul McCartney et à Mick Jagger, semble avoir reflété une vision du progrès qui embrasse non seulement des changements politiques et sociaux mais aussi des aspirations spirituelles. Que cette configuration, passant des signes de terre vers les signes d’air, puisse présider sur presque toute la période de la deuxième guerre mondiale peut sembler étrange vu sous la lumière de la promulgation de la paix, de l’égalité et de la spiritualité tels que les prophètes de ces générations l’ont exprimée, en particulier Lennon dans la chanson "Imagine". Mais le Reich d’Hitler était aussi une réflexion, quoique vicieuse et dénaturée, d’une vision d’un changement politique et social combiné avec des aspirations spirituelles. Jagger, avec son Soleil natal et Pluton conjoints en Lion est peut-être plus en contact avec les éléments plus sombres, inhérents à son groupe générationnel comme le démontre sa chanson "Sympathy for the Devil".

Plus fondamentalement, ces icônes de leur génération partagent le positionnement de Pluton en Lion. En termes de groupe générationnel, lorsque Pluton est passé du Cancer au Lion, un changement profond a eu lieu dans les mécanismes de survie du collectif: ce mouvement planétaire est peut-être le signe astrologique par excellence d’une collision inévitable entre le groupe générationnel des parents avec celui des enfants. Ceux nés avec Pluton en Cancer tendent, au niveau de l’instinct, à percevoir la survie comme étant dépendante de la famille, de la communauté des liens nationaux qui donnent un sens d’appartenance émotionnelle, de continuité et de sécurité. Ce sont ces individus qui étaient préparés à aller en guerre et mourir pour le Roi et la patrie même si la guerre n’avait pas de sens pour eux en tant qu’individus. Ceux nés avec Pluton en Lion tendent à percevoir instinctivement la survie comme dépendant d’une individualité féroce et d’une expression de soi déterminée même face à l’opposition. Parmi ceux-ci, il y a des individus qui, soit au travers d’une égocentricité arrogante soit au travers de la perception intuitive du pouvoir d’un individu à créer une réalité différente, ont pris leurs propres décisions concernant leur destinée personnelle et ont refusé de se battre au Vietnam.

Bob Dylan est né le 24 Mai 1941, à 21 h 05, à Duluth, Minnesota, USA.
John Lennon est né le 9 Octobre 1940, à 18 h 30, à Liverpool.
Paul McCartney est né le 18 Juin 1942, à 02 h 30, à Liverpool.
Mick Jagger est né le 26 Juillet 1943, à 06 h 30, à Dartford.
Uranus était déjà sorti du Taureau et entré dans le signe du Gémeaux - mais restait trigone à Neptune - quand les deux derniers sont nés. Il formait alors aussi un sextile avec Pluton en Lion.

Configurations de planètes extérieures entre parents et enfants

L’exploration des schémas des groupes générationnels astrologiques peut nous emmener dans de nombreuses sphères concernant l’interaction des hommes entre eux et de leurs projets et un simple article ne peut absolument pas rendre justice à la profondeur et à la complexité de ce thème. Cependant, je vais effleurer le domaine pour lequel la perspective d’un groupe générationnel astrologique apporte un des éclairages les plus précieux – l’interaction dépeinte par les relations des planètes extérieures entre deux thèmes de naissance dans une relation parent-enfant. Certains problèmes difficiles entre parents et enfants peuvent être reflétés par des aspects conflictuels entre les planètes personnelles reflétant de profondes dichotomies dans leurs attitudes personnelles et leurs valeurs. Le Mars du fils en opposition avec la Lune du père peut conduire à des conflits de volonté énergiques et peut-être même à la violence dans certains cas; mais de tels conflits sont uniques entre ces deux personnalités et n’invoquent pas des forces collectives, plus profondes. Et une certaine résolution du conflit est envisageable si le père peut comprendre que son fils est un individu unique avec des besoins affirmés et très différents des siens propres, et si le fils, quand il est plus mûr peut exercer la même objectivité envers les conceptions et les besoins émotionnels de son père.

D’autres problèmes difficiles entre parents et enfants peuvent être liés à des aspects croisés entre Saturne et Chiron. Le premier décrit les dynamiques qui sont ancrées dans les mécanismes d’autodéfense; le deuxième, bien qu’il fasse allusion aux problèmes collectifs, agit aussi au travers des mécanismes de défenses personnelles contre le sentiment d’avoir été heurté et blessé. La Lune de la fille en carré avec le Saturne de la mère peut suggérer un froid insurmontable qui glace leur relation émotionnelle. Mais une certaine résolution peut-être envisagée si la mère peut reconnaître l’envie et l’anxiété inconsciente que son enfant évoque chez elle et si la fille, quand elle est plus mure, peut voir, au-delà de son sentiment de rejet, la signification plus profonde des attentes, apparemment impossibles à satisfaire, de sa mère. Le Soleil d’un fils conjoint au Chiron de son père peut décrire une blessure et une incompréhension; mais une certaine résolution est envisageable si le père peut faire face à ses propres sentiments de blessure et d’inadéquation et si le fils, quand il est plus mûr, est capable de reconnaître en son père une homme ordinaire avec des défauts qui a été blessé par un monde bien plus grand que sa famille.

Cependant, certains problèmes sont plus grands et plus profonds que l’interaction entre personnalités individuelles et toute résolution peut dépendre d’une perspective beaucoup plus vaste. Une enfant peut apparaître à ses parents, non pas comme un individu, mais comme un représentant d’une vaste force collective qui peut sembler profondément menaçante vis-à-vis des valeurs qu’ils défendent et de leurs croyances en tant qu’individu. Et quand c’est le parent qui incarne le pouvoir et la vision d’une génération entière, l’enfant peut se sentir terrifié et submergé. Parents et enfants peuvent aussi interagir au travers des aspects des planètes extérieures avec d’autres planètes dans le thème. Dans ce cas, parents et enfants représentent la puissance collective de leurs groupes générationnels et ils peuvent avoir des difficultés à se percevoir dans leur individualité, à moins que les planètes personnelles soient aussi impliquées dans la configuration. Quiconque passe en revue des thèmes de plusieurs générations successives au sein d’une famille va remarquer la fréquence des contacts proches – surtout des aspects 'difficiles' – entre les planètes extérieures et les planètes personnelles au travers des horoscopes de naissance. Ces contacts ont souvent une orbe de moins de 1° On pourrait être amené à avoir le sentiment qu’il y a une méthode dans cette folie cosmique et que, quand de tels liens apparaissent entre parent et enfant ou entre parent et petit-enfant, des modèles d’évolution plus profonds sont au travail et impliquent le groupe aussi bien que l’individu. Toute psychologie qui se réduit à l’individu ne peut qu’échouer dans le décodage des réponses ainsi activées et nous devons par conséquent élargir nos modèles psychologiques pour saisir ce qui est en jeu. Il y a bien sûr des dimensions individuelles à de tels contacts entre planètes. Les aspects croisés entre les planètes extérieures dans un thème et les planètes personnelles dans un autre peuvent être partiellement compris au travers des principes de base de la synastrie. Par exemple, si l’Uranus de la fille est conjoint au Soleil de son père en Gémeaux, la nature vive, agitée et l’intellect curieux du père vont activer l’esprit de progrès et d’inventivité en elle – pas toujours d’une manière aisée – pendant qu’elle, à son tour, peut – également, pas toujours d’une manière aisée – s’avérer être une source d’éveil du créatif potentiel qu’il a en lui. L’énergie électrique et dérangeante de ce contact serait visible dès la tendre enfance et un tel aspect croisé entre père et fille peut s’avérer aussi bien extrêmement créatif et stimulant intellectuellement que pouvant contribuer à une aliénation. Alternativement, si une mère a Mars en Balance et sa fille a Pluton conjoint à ce Mars, la mère peut trouver que l’obstination de sa fille et sa fixité émotionnelle est déconcertante, frustrante et parfois exaspérante alors que sa fille peut se sentir profondément menacée par ce qu’elle perçoit comme une agression de sa mère. L’énergie explosive de ce contact serait, de la même façon, visible dès la tendre enfance et les luttes de pouvoir entre mère et fille probablement inévitables – bien que chacune, avec de la conscience, peut en définitive aider l’autre à être plus honnête et à affirmer ses besoins et désirs émotionnels.

Cependant, interpréter de tels aspects de cette manière, bien que ce soit utile et valable, peut ne pas aller assez loin. Il y a ici quelque chose de plus qu’une simple interaction entre deux individus. Une personne interagit avec toute une génération représentée par l’individu pour qui la planète extérieure est impliquée dans l’aspect croisé. La fille qui a Uranus en Gémeaux conjoint au Soleil de son père va le secouer et lui faire changer sa façon de penser la vie, pas seulement parce qu’il la perçoit comme inventive et rebelle mais aussi parce que pour lui, elle incarne la puissance énorme d’un groupe de génération pour qui la perception de l’évolution humaine dépend de l’éclatement de la rigidité des structures intellectuelles anciennes et désuètes. La mère pour qui le Mars en Balance est conjoint au Pluton de sa fille peut se sentir dominée et tentée de se défendre non seulement parce qu’elle perçoit sa fille comme étant intense et inflexible mais parce que cet enfant a dans son dos comme une armée invisible, une génération entière dont la survie dépend du fait d’imposer un ensemble particulier d’idéaux d’équité et de justice sur les relations humaines. La pression implacable de Pluton ne reflète pas la volonté de l’enfant mais la nécessité fondamentale d’un collectif qui ne peut tolérer aucune déviation à sa vision autre que celle nécessaire à éviter l’extinction.

Nous pouvons brièvement explorer une démonstration de cette sorte de dynamique générationnelle parent-enfant au travers d’un exemple. Bien que leurs thèmes aient été utilisés des centaines de fois, la Famille Royale anglaise est toujours utile dans cette perspective parce que les heures des naissances sont documentées et que la continuité est établie sur de nombreuses générations. Naturellement, c’est en travaillant sur les thèmes de nos propres familles que nous obtenons une vision plus claire des dynamiques générationnelles parce que c’est à partir de l’expérience personnelle directe et des traditions familiales que les schémas les plus profonds des groupes générationnels deviennent visibles.

Jeux de générations dans la Famille Royale

De puissants aspects générationnels peuvent avoir lieu non seulement entre parent et enfant mais aussi entre le parent et l’individu que l’enfant, une fois adulte, choisit d’épouser. La famille royaleCe dont la psyché familiale a besoin mais ne possède pas parmi ses membres, elle tend à l’acquérir instinctivement au travers du mariage de manière à ce que ses mythes et complexes puissent être déployés et se dénouer au travers des générations. Il est donc important, quand on examine des thèmes familiaux d’inclure non seulement les lignées de sang direct mais aussi les époux et épouses. Pour plus de clarté et de brièveté, je vais lister seulement les positions planétaires pertinentes de quelques membres spécifiques de la famille royale plutôt que de reproduire tous les thèmes de naissance.

La Famille Royale

Le Roi George VI
Pluton 11º 34' Gémeaux
Neptune 16º 30' Gémeaux
Uranus 22º 07' Scorpion
Lune 24º 51' Scorpion

La Reine Elizabeth, Reine Mère
Pluton 17º 21' Gémeaux
Neptune 28º 20' Gémeaux
Uranus 8º 31' Sagittaire
Lune 20º 24' Scorpion


La Reine Elizabeth II
Pluton 12º 42' Cancer
Neptune 22º 02' Lion
Uranus 27º 21' Poisson
Saturne 24º 26' Scorpion
MC 25º 33' Scorpion

Prince Charles
Pluton 16º 33' Lion
Neptune 14º 07' Balance
Uranus 29º 55' Gémeaux
Soleil 22º 25' Scorpion
Chiron 28º 13' Scorpion

Princesse Diana
Pluton 6º 02' Vierge
Neptune 8º 38' Scorpion
Uranus 23º 20' Lion
Lune 25º 02' Verseau
Venus 24º 23' Taureau

Prince William
Pluton 24º 09' Balance
Neptune 25º 32' Sagittaire
Uranus 1º 29' Sagittaire
Chiron 25º 39' Taurus
Venus 25º 39' Taurus
Ascendant 27º 30' Sagittaire

Informations complètes sur les naissances des membres de la famille décrite: la Reine Elizabeth II, 21 Avril 1926, 02h40 du matin, Londres. Le roi George VI, 14 décembre 1895, 03h05 du matin, Sandringham. La Reine Elizabeth, la Reine Mère, 4 août 1900, 11h31 du matin, St Pauls Walden. Prince Charles, 14 Novembre 1948, 9h14 de l’après midi, London. Princesse Diana, 1er Juillet 1961, 07h45 de l’après midi, Sandringham. Prince William, 21 Juillet 1982, 09h03 de l’après midi, Londres.

Il y a inévitablement des liens impliquant les planètes extérieures entre le thème de la Reine et celui de son père le roi George VI; il avait une conjonction Uranus, à 22º 07' du Scorpion, une Lune à 24º 51' du Scorpion et cette conjonction est carré au Neptune de la Reine, à 22º 02' du Lion. La Reine a aussi Saturne à 24º 26' du Scorpion, le MC à 25º 33' du Scorpion, tous les deux conjoints à l’Uranus natal de son père. Nous pouvons spéculer sur les problèmes personnels décrits par les contacts Saturne-MC-Lune au travers des deux thèmes et émettre l’hypothèse que les relations émotionnelles entre la Reine et son père étaient froides mais indestructibles et qu’un solide sens des responsabilités ainsi que des liens puissants mais tacites reposant sur le devoir et l’obligation sociale ont remplacé l’affection et les échanges émotionnels spontanés. Mais ici nous avons aussi deux planètes extérieures en carré au travers des thèmes. Ceci est moins facile à comprendre et encore moins à résumer en quelques mots. L’Uranus du thème du Roi George est exactement carré à Neptune dans le thème de la Reine Elizabeth. L’esprit de progrès, pour ceux nés avec Uranus en Scorpion, cherche à s’exprimer au travers d’une destruction et une reconstruction compulsives au travers de la mobilisation des instincts de survie face à ce qui met la vie en danger et au travers du courage au cœur de la bataille. Quand la bataille n’est pas trouvée, elle est créée; dans le cas du Roi, il y avait suffisamment de batailles en cours dans le monde extérieur pour satisfaire n’importe quelle vision de l’évolution au travers de la crise d’un Uranus en Scorpion. Complètement à l’opposé, le rêve de rédemption, pour ceux qui sont nés avec Neptune en Lion, s’exprime au travers d’un monde imaginaire où tout est beau et gentil et où la vie de quelqu’un est à la fois un acte sacrificiel et un symbole de l’autorité divine pour les autres qui sont attachés de la même façon à Neptune et qui cherchent à se libérer de leur propres vies monotones. La Reine partage et en même temps incarne parfaitement les attentes mythiques de son groupe générationnel. Ce n’est pas surprenant qu’elle ne soit pas prête à les lâcher.

Ici, deux générations se heurtent: la plus ancienne, qui a vécu au travers de deux guerres mondiales et pour qui faire face à la dure vérité et construire sur les centres de ce qui a été détruit est une idéologie et la plus jeune qui a préféré tourner le dos aux sombres épreuves du monde pour préférer une vision de conte de fée de la splendeur et du droit divin des rois. Un tel carré entre parents et enfants, à moins qu’il ne soit renforcé par des planètes personnelles n’aboutit pas nécessairement à un conflit personnel. Ici, il y a renforcement : la Lune du Roi est carrée au Neptune de sa fille et son Uranus à lui est conjoint à son Saturne à elle. Le Roi a dû lui paraître à elle émotionnellement lunatique et irrésistiblement déprimé. Elle, en retour, a dû lui sembler incompréhensible – et peut-être sa mère aussi, qui a aussi la Lune en Scorpion – parce que la Reine est l’instrument des rêves grandioses et chevaleresques de toute une génération. Cette génération est certaine d’avoir un rôle spirituel spécial, en amour avec un code de l’honneur et de l’excellence, ce qui, bien que beau et noble, peut être trop déconnecté des tribulations de la vie ordinaire et des propensions égalitaires des transits actuels d’Uranus et de Neptune sur le Verseau. Quand Neptune a transité sur le Lion, le monde attendait du glamour et de la splendeur et avait besoin de modèles brillants: C’était le domaine des grandes stars de Hollywood. Le Roi George VI a pu percevoir sa fille comme étant étrangement arrogante et naïve, non pas à cause d’un défaut particulier de sa personnalité individuelle mais parce que quelque chose d’autre, quelque chose de pénétrant, de puissant et d’universel filtrait au travers de son réalisme personnel et la ténacité de son Taureau ascendant Capricorne.

Quelque chose de profondément intelligent est au travail dans les schémas familiaux impliquant les contacts des planètes extérieures. Le Prince Charles est né avec le Soleil à 22º 25' du Scorpion, conjoint à Chiron à 28º 13' du Scorpion. La conjonction proche entre son Soleil et la Lune de sa grand-mère reflète leur proximité émotionnelle. La conjonction de son Soleil avec le Saturne de sa mère reflète le poids de ce qu’il ressent comme attentes de sa part à elle, et à quel degré cela limite, et à la fois donne forme, à son destin à lui. Mais le Prince Charles a également des liens très puissants au niveau des planètes extérieures avec son grand-père qu’il a seulement connu dans l’enfance; Le Soleil de Charles est exactement conjoint à l’Uranus du Roi George. Charles, en tant qu’individu, incarne cette recherche d’une vérité cachée que le groupe générationnel Uranus du Roi poursuivait en tant que vision collective du progrès. Il est, en un sens, le couronnement en termes personnels des luttes de la génération de son grand-père. Cependant, le Soleil - Chiron de Charles en Scorpion est aussi carré au Neptune de la Reine. Ce n’est pas le moins du monde surprenant que Charles a cherché à poursuivre son propre développement intellectuel, émotionnel et sexuel dans des voies qui semblent menacer directement le rêve Neptunien de sa mère.

Charles, à son tour, doit se sentir déconcerté, laissé tomber, peut-être subtilement manipulé par sa mère et profondément irrité par son insistance à se cramponner à un idéal qui, pour lui, n’est plus valide dans le monde qu’il perçoit autour de lui. La Reine appartient à un groupe générationnel marié à la glorieuse vision rédemptrice de la grandeur et de la noblesse. Charles a aussi Pluton à 16º 33' du Lion. Il n’est pas en conjonction proche avec le Neptune de la Reine mais il est quand même en conjonction. Il y a quelque chose dans le Prince Charles qu’il partage avec sa génération Pluton: un instinct de survie qui dépend d’un sens intérieur que l’on est spécial et une conviction profonde que la voix de l’individu a de l’importance. A cet égard, il sent instinctivement ce que sa mère ressent, non pas en tant qu’idéal romantique mais en tant que nécessité – toutefois, le carré entre son Pluton à lui et son Soleil natal laisse entendre qu’il est autant en conflit avec sa propre génération qu’avec la sienne à elle. Il a plus en commun avec son grand-père qu’avec les gens de son âge.

Peut-être, à un niveau profond et inaccessible, le Prince Charles n’a pas senti qu’il avait le pouvoir de tenir tête à ce qu’oblige la vision de la noblesse d’un Neptune en Lion. Son Pluton natal le tire vers une collision avec cela. Il choisit donc (ou on a choisi pour lui, mais il a néanmoins accepté) une partenaire dont le schéma planétaire ajoutait assez de carburant au sien propre pour défier le rêve générationnel décrit par le Neptune natal de sa mère. La Princesse Diana avait un Uranus natal à 23º 20'du Lion, conjoint au Neptune de la Reine. Il y a une certaine inévitabilité dans la façon avec laquelle ces deux femmes ont divergé en tant que voix de leur génération respective et dans la détermination avec laquelle elles se sont perçues comme ennemies. Neptune en Lion rêve de rédemption au travers de vision venant du coeur d’un monde plus grand, plus noble; Uranus en Lion perçoit le progrès humain en termes de la capacité individuelle à casser les structures de l’autorité existante pour libérer le potentiel créatif du groupe. La Lune natale de Diana à 25º du Verseau et sa vénus natale à 24º 23' du Taureau décrit son propre conflit intérieur avec l’idéal de volonté propre de son groupe générationnel Uranus. Mais quand on met ensembles la combinaison explosive des planètes en Scorpion du prince Charles et sa croix en T natale, tout cela défiant le Neptune natal de la Reine, l’annus horribilis prend un tout autre tournant. Pour la Reine, ce mariage doit sembler avoir été l’annonce de la désintégration de la plupart des fantasmes de rédemption qu’elle chérissait le plus et le groupe générationnel de la Princesse Diana a dû lui sembler comme une armée de guérilleros déterminés à gâcher la fête et détruire les derniers vestiges de privilèges et de dignité royaux.

Inévitablement, Prince William va continuer sur ce schéma générationnel, ce qui renseigne sur un long et lent processus d’évolution faisant son chemin au travers des siècles. Les planètes extérieures de William sont intimement liées aux planètes personnelles dans les cartes du ciel de ses deux parents: sa conjonction Neptune à l’ascendant, à 25º 32' et 27º 30' du Sagittaire respectivement est conjoint à la fois à la conjonction Mars Jupiter de son père et à l’ascendant de sa mère. Il semblerait que ses parents incarnent à un niveau personnel, cette aspiration vers la lumière spirituelle et la faim de sens qui est essentielle au rêve de rédemption d’une génération avec Neptune en Sagittaire. Les activités "New Age" de Charles comme de Diana vont sans aucun doute bien passer auprès du groupe générationnel de leur fils. Mais Prince William a aussi Venus et Chiron exactement conjoints à 25º du Taureau et ses valeurs personnelles, se développant partiellement au travers du chagrin et de la douleur, ne sont ni en accord avec la vision collective romantique de sa grand-mère ni avec l’expressivité collective de soi féroce de sa mère ou avec l’instinct collectif et compulsif de survie de son père. Le Neptune de Prince William en Sagittaire est trigone au Neptune de la Reine en Lion, et tous les deux partagent le rêve des signes de feu d’un monde meilleur, plus grandiose, plus noble. Mais pour Prince William, ce monde ne peut être trouvé que par une quête spirituelle et morale et non pas par l’affirmation d’une particularité personnelle.

Apprivoiser les planètes extérieures

In the old days, astrologers used to talk about the outer planets as "dumb notes" in a birth chart; they were "unimportant" and not considered especially relevant to the individual's life. Now we know better, and those astrologers who study collective trends know how very powerful is the voice of the collective psyche in terms of individual destiny. When the outer planets are powerfully linked with personal planets in the birth chart, the individual is, more than others of his or her generation, a mouthpiece for the collective. Such a person needs to be able to create appropriate vehicles for that collective vision, while still maintaining individual integrity and an ego strong enough to process collective energies through perDans l’ancien temps, les astrologues avait l’habitude de parler des planètes extérieures comme de fausses notes dans le thème de naissance; elles étaient considérées comme "sans importance" et pas spécialement considérées comme pertinentes dans la vie de l’individu. Maintenant, nous en savons plus et ces astrologues qui étudient les tendances collectives savent combien puissante est la voix de la psyché collective en terme de destinée individuelle. Quand les planètes extérieures sont puissamment liées avec les planètes personnelles dans le thème de naissance, l’individu est, plus que d’autre de sa génération, un porte parole du collectif. Une telle personne doit être capable de créer des véhicules appropriés pour cette vision collective et maintenir en même temps une intégrité individuelle et un ego suffisamment puissant pour transformer les énergies collectives au travers des valeurs personnelles, des aptitudes et des expériences. L’enfant dont l’ego ne peut pas contenir ces choses peut être balayé par les forces qui reflètent l’air du temps sous lequel il ou elle est né(e), parfois accomplissant des grandes oeuvres créatives et parfois en se désintégrant dans une psychose – ou les deux. L’enfant qui se bat contre son groupe générationnel et qui essaye de supprimer l’entité plus large à laquelle il ou elle appartient peut souffrir tout autant. Un sentiment de profonde isolation peut en être un sous-produit. Un autre peut être des irruptions intérieures et lointaines qui font que l’individu se sent complètement impuissant face aux forces de changement. Ces liens entre parent et enfant impliquant les planètes extérieures suggèrent que chacun puisse aider l’autre à reconnaître et développer les dons et les perceptions de leurs différents groupes générationnels, contribuant peut-être plus positivement au processus d’évolution dans lequel les deux sont requis de participer, volontairement ou involontairement.

Tristement, de tels liens résultent souvent dans de furieuses batailles dont le responsable pourrait être les facteurs personnels. C’était peut-être complètement inapproprié pour la Reine d’accuser Princesse Diana personnellement pour sa rébellion contre le status quo royal; Diana était le porte-parole de sa génération et ceux nés avec Uranus en Lion ne sont pas légèrement prédisposés à croire au rêve Neptunien. La vision créative du Lion peut être commune aux deux mais celle des deux planètes extérieures ont un sens opposé et reflète respectivement les perceptions intellectuelles et émotionnelles de la même dimension de la vie. Neptune cherche la fusion avec une unité plus haute au travers de l’idéalisation et du sacrifice de soi; Uranus cherche le progrès au travers de la création de nouvelles idéologies. Si un parent veut être utile à son enfant quand de tels contacts se font entre les deux cartes du ciel, il peut être important de reconnaître non seulement l’individualité de l’enfant mais aussi ce que l’enfant représente en tant que représentant de toute une génération. Le parent avisé va encourager l’enfant à trouver les véhicules appropriés au travers desquels les besoins et les rêves collectifs peuvent être exprimés individuellement, plutôt que de réagir aveuglément à ce qui est perçu comme une menace, ou identifier aveuglément avec ce qu’il perçoit comme l’apothéose des rêves de sa propre génération. Un bon exemple de la dernière dynamique est le lien entre la conjonction de Neptune et de Pluton en Gémeaux de Joseph P. Kennedy et le Soleil natal de son fils en Gémeaux. John F. Kennedy (*) était perçu par son père comme l’incarnation vivante de la vision de Papa Joe de rédemption et de continuité au travers de l’éducation, de la mobilité sociale et du pouvoir politique. Le résultat était qu’inévitablement, John F. Kennedy n’avait aucune chance de devenir John F. Kennedy, excepté dans le contexte des ambitions de son père – pas ses ambitions personnelles mais celles de toute une génération.

*Voir aussi "L’Oracle et les Malédictions Familiales", pour une analyse des thèmes de la famille Kennedy.

Il faudrait approfondir beaucoup plus les recherches pour pouvoir cartographier complètement ces formidables "daimones" collectifs qui coulent entre les générations et qui sont décrits par liens impliquant les planètes extérieures dans les thèmes de familles. Et la carte du ciel de naissance ne donne pas la fin de l’histoire. Les signifiants entre générations lient non seulement les thèmes de naissance des parents et des enfants mais sont aussi mobilisés à des moments spécifiques par les transits individuels des planètes extérieures, et durant ces périodes quand les cycles conjoints des deux ou trois planètes extérieures atteignent un point critique. Par exemple, durant la période pendant laquelle Prince Charles et Princesse Diana ont vécu la dégradation de leur mariage, Pluton transitait sur le Scorpion et activait non seulement leurs planètes personnelles mais aussi le Neptune natal de la Reine. Pour tout le groupe générationnel de la Reine, le temps était à la crise et à la désillusion. La propension à creuser dans la bourbier de Pluton en Scorpion, débusquant toutes les sphères où la malhonnêteté émotionnelle menace la survie, s’est assuré que ceux nés pendant la vision rédemptrice de Neptune en Lion soient forcés de faire face, enfin, à l’impossibilité de combler le fossé entre leur vision et la réalité de la nature émotionnelle et sexuelle de l’homme.

En tant qu’individus, nous ne pouvons contrôler ni endiguer de tels mouvements collectifs. Nous y participons, que l’on le veuille ou non. Nous pouvons toutefois choisir d’y participer de manière créative ou destructive. Nous pouvons nous sentir des victimes malgré nous de forces externes malveillantes. Nous pouvons nous gonfler de rêves collectifs et nous convaincre nous-mêmes que nous sommes l’incarnation d’un changement inspiré du divin. Ou nous pouvons nous engager dans une tâche plus humble, plus difficile, celle de peaufiner notre propre caractère et nos talents pour agir en tant que médiateur et contribuer au mieux au déploiement positif de ce qui est essentiellement une plus vaste nécessité humaine. Pour construire quelque chose de valable et de vivant à partir de nos besoins et de nos compulsions générationnels, nous devons prendre conscience de là où notre personnalité individuelle se fond dans quelque chose de plus large. Nous avons aussi besoin d’offrir à nos enfants assez de sagesse et de tenue pour honorer des rêves générationnels très différents des nôtres. En tant qu’astrologue, nous pouvons comprendre plus facilement les clients dont les planètes extérieures sont en harmonie avec les nôtres; Si nous avons Pluton en Lion, nous pouvons mieux nous entendre avec ces jeunes qui ont Pluton en Balance qu’avec ceux qui ont Pluton en Vierge et nous pouvons trouver cela difficile de sympathiser avec les énergies du groupe avec Pluton en Scorpion que nous pouvons ressentir comme très menaçantes. Neptune en Balance s’associe mieux avec Neptune en Sagittaire qu’avec Neptune en Scorpion, et Neptune en Scorpion s’associe mieux avec Neptune en Capricorne qu’avec Neptune en Sagittaire. Que l’on soit parent ou astrologue – ou les deux – le fossé des générations va continuer à exister, non pas parce que l’âge et la jeunesse sont en désaccord inévitable mais parce que les grands cycles collectifs ont besoin de visions différentes à des temps différents. Alors que nous ne partagerons peut-être jamais les visions des autres groupes générationnels, nous pouvons au moins reconnaître qu’elles forment une part essentielle d’un déploiement beaucoup plus grand de la vie.

Traduit par Valerie Wattelle

Planètes actuelles
20-aoû-2014, 05:11 TU/GMT
Soleil27Lion7'36"
Lune28Gémeau11'45"
Mercure8Vierge24'12"
Vénus9Lion40'51"
Mars14Scorpion14'17"
Jupiter7Lion40' 2"
Saturne17Scorpion23' 4"
Uranus16Bélier10'31"r
Neptune6Poissons26'29"r
Pluton11Capricorne16'10"r
Noeud Vrai20Balance54'41"r
Chiron16Poissons15'31"r
Explications des symboles
Carte du ciel du moment
Publicité
Loading