Comtesse de Loynes

From Astro-Databank
Jump to: navigation, search
Name
Comtesse de Loynes Gender: F
Marie-Anne (Jeanne) Detourbay
born on 18 January 1837 at 07:00 (= 07:00 AM )
Place Reims, France, 49n15, 4e02
Timezone LMT m4e02 (is local mean time)
Data source
BC/BR in hand
Rodden Rating AA
Collector: Scholfield
Astrology data s_su.18.gif s_capcol.18.gif 28°03' s_mo.18.gif s_gemcol.18.gif 19°35 Asc.s_capcol.18.gif 12°02'



Comtesse de Loynes

Biography

French socialite, "demimonde" figure running a famous literary salon in Paris. She died in January 1908.

Français

Un célèbre "impure".

Marie-Anne Detourbay est née à Reims dans une famille pauvre et nombreuse; on prétend que durant son enfance, elle fut employée à rincer les bouteilles de champagne. Elle monta à Paris où sous le nom de « Mademoiselle Jeanne de Tourbey » son étoile ne tarda pas à briller d'un grand éclat au firmament de la galanterie.

Elle eut pour premier protecteur Marc Fournier, directeur du théâtre de la Porte-Saint-Martin, qu'elle ruina et qui dut la « céder » au prince Napoléon, cousin de Napoléon III, qui l'installa magnifiquement dans un appartement de la rue de l'Arcade, à deux pas de l'avenue des Champs-Élysées. Elle ne tarda pas à y recevoir une assemblée exclusivement masculine où l'on voyait "le Tout-Paris des Lettres" : Ernest Renan, Sainte-Beuve, Théophile Gautier, Lucien-Anatole Prévost-Paradol, Émile de Girardin.

Par sa meilleure amie, la comédienne Joséphine Clémence d'Ennery, alias Gisette, Gustave Flaubert la connut, tomba fort amoureux d'elle et lui écrivit des lettres enflammées.

Vers 1862 elle rencontra Ernest Baroche, maître des Requêtes au Conseil d'État et directeur du Commerce Extérieur au ministère de l'Agriculture (et industriel du sucre) qui en fut extrêmement amoureux, et se serait fiancé avec elle. Commandant du 12ème bataillon des Mobiles de la Seine, il fut tué au combat au Bourget le 30 octobre 1870 - le lendemain de la mort de son père, enfui à Jersey - lui laissant l'énorme somme de 800 000 francs-or (16 millions de francs ou 2,4 millions d'euros), ce qui lui permit d'épouser en 1872 le comte Victor Edgar de Loynes, officier carabinier démissionnaire, d'authentique noblesse.

Ce mariage la fit accéder dans la Haute Société, mais les époux ne tardèrent pas à se séparer, le comte partant pour l'Amérique où il disparut; bien que le mariage n'ait été que religieux car la famille de son époux s'étant opposée à leur union civile, elle conserva l'usage de ses nom et titre (Une famille de ce nom réside actuellement en Deux-Sèvres).

Ses réceptions gagnèrent en prestige; désormais, elle recevait tous les jours entre 5 et 7 heures. Sa "surface mondaine" s'accrut encore lorsqu'elle s'installa sur l'avenue des Champs-Élysées même. Aux célébrités du Second Empire succédaient celles de la Troisième République naissante, nouveau régime que la comtesse de Loynes n'aimait guère : Georges Clemenceau, Georges de Porto-Riche, Alexandre Dumas fils, Ernest Daudet, Henry Houssaye, Pierre Decourcelle, et bientôt toute une pléiade de jeunes écrivains et musiciens emmenés par Maurice Barrès, Paul Bourget, Marcel Proust, Georges Bizet et Henri Kowalski.

Dans les années 1880-1885 elle rencontra chez Arsène Houssaye le critique Jules Lemaître, de quinze ans son cadet, et qui allait devenir l'homme de sa vie. Sous son impulsion, il devait fonder en 1899, la Ligue de la patrie française dont il deviendrait le premier président.

Portaient haut les couleurs du Nationalisme ils mirent leurs espoirs politiques - comme, entre autres personnalités, la duchesse d'Uzès - dans le général Boulanger puis ils furent passionnément anti-dreyfusards (V. Affaire Dreyfus), ce qui entraîna la rupture avec certains de leurs amis comme Georges Clemenceau, qui aurait été son intime, Georges de Porto-Riche ou Anatole France.

Link to Wikipedia biography (French)

Source Notes

Sy Scholfield quotes BC from public Marne archives

Categories

  • Vocation : Sex Business : Courtesan/ Escort
  • Notable : Famous : Socialite